AELF - Evangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu - Chapitre 12 versets 9 à 13
09 Il partit de là et entra dans leur synagogue.
10 Or il s’y trouvait un homme qui avait une main atrophiée. Et l’on demanda à Jésus : « Est-il permis de faire une guérison le jour du sabbat ? » C’était afin de pouvoir l’accuser.
11 Mais il leur dit : « Si l’un d’entre vous possède une seule brebis, et qu’elle tombe dans un trou le jour du sabbat, ne va-t-il pas la saisir pour la faire remonter ?
12 Or, un homme vaut tellement plus qu’une brebis ! Il est donc permis de faire le bien le jour du sabbat. »
13 Alors Jésus dit à l’homme : « Étends la main. » L’homme l’étendit, et elle redevint normale et saine comme l’autre.
                                                                   ***
Se laisser regarder par le Seigneur, lui présenter nos péchés, no failles, nos blessures....
Jamais je n'ai été aussi bouleversée ni pris conscience de la honte, de la peine qui m'accable, ni ressenti aussi vivement la grandeur du Christ., la puissance de l'eucharistie.
Etonnée d'entendre à chaque fois une Parole qui semble prononcée pour moi.
Comment ne pas être ébranlée, bousculée mais aussi consolée et raffermie ?
Je comprends qu'on puisse tomber à genoux.