30 novembre 2018

AUSSITÔT, LAISSANT LEURS FILETS, ILS LE SUIVIRENT

De même que l'œil sain et pur reçoit le rayon lumineux qui lui est envoyé, ainsi l'œil de la foi, avec la pupille de la simplicité, reconnaît la voix de Dieu aussitôt que l'homme l'entend. La lumière émanant de sa parole se lève en lui, il se lance joyeusement au-devant d'elle et il la reçoit, comme l'a dit notre Seigneur dans son Évangile : « Mes brebis entendent ma voix et elles me suivent » (Jn 10,27)... C'est avec cette pureté et cette simplicité que les apôtres ont suivi la parole du Christ. Le monde n'a pas pu les empêcher, ni les habitudes humaines les retenir, ni aucun des biens qui passent pour être quelque chose dans le monde les entraver. Ces âmes avaient senti Dieu et vivaient de la foi, et chez de telles âmes, rien dans le monde ne peut l'emporter sur la parole de Dieu. Celle-ci est faible dans les âmes mortes ; c'est parce que l'âme est morte que, de puissante, la Parole devient faible et que l'enseignement de Dieu, de valide, devient sans force chez elles. Car toute l'activité de l'homme se porte là où il vit ; celui qui vit pour le monde met au service du monde ses pensées et ses sens, tandis que celui qui vit pour Dieu se tourne vers ses commandements puissants dans toutes ses actions. Tous ceux qui ont été appelés ont obéi sur-le-champ à la voix qui les appelait lorsque le poids de l'amour des choses terrestres n'était pas suspendu à leur âme. Car les liens du monde sont un poids pour l'intelligence et les pensées, et ceux qui en sont liés et entravés entendent difficilement la voix de Dieu qui les appelle. Mais les apôtres et, avant eux, les justes et les pères n'étaient pas ainsi ; ils ont obéi comme des vivants, et ils sont sortis légers, parce que rien du monde ne les liait de son poids. Rien ne peut lier et entraver l'âme qui sent Dieu ; elle est ouverte et prête, en sorte que la lumière de la voix divine la trouve en état de la recevoir chaque fois qu'elle vient.

Philoxène de Mabboug (?-v. 523)

évêque en Syrie

Homélie 4, 77s (trad. SC 44, p. 95 ; rev. Brésard, Année C, p. 256)


29 novembre 2018

À L'ÉPREUVE DU MAL

On est, en effet, esclave de ce qui vous domine. 2P 2, 9-22

AELF : Office des lectures

LAUDES

Quand tu criais sous l’oppression, je t’ai sauvé ; +
je répondais, caché dans l’orage,
je t’éprouvais près des eaux de Mériba. Ps 80, 8

Parole de Dieu : (Rm 14, 17-19)

Le royaume de Dieu ne consiste pas en des questions de nourriture ou de boisson ; il est justice, paix et joie dans l’Esprit Saint. Celui qui sert le Christ de cette manière-là plaît à Dieu, et il est approuvé par les hommes. Recherchons donc ce qui contribue à la paix, et ce qui nous associe les uns aux autres en vue de la même construction.

Et toi, petit enfant, tu seras appelé
   prophète du Très-Haut : *
tu marcheras devant, à la face du Seigneur,
   et tu prépareras ses chemins Lc 1, 76

Intercession

Pour tous nos frères, prions le Maître de la vie :

Ceux qui s’éveillent, 
— qu’ils s’éveillent à toi.

Ceux qui vont au travail, 
— qu’ils travaillent pour toi.

Ceux qui restent dans leur maison, 
— qu’ils y restent avec toi.

Ceux qui rentrent du travail, 
— qu’ils se reposent auprès de toi.

Ceux qui sont malades ou désespérés, 
— qu’ils se tournent vers toi.

Ceux qui vont passer la mort, 
— qu’ils meurent en toi.

Oraison

Nous te prions, Seigneur, toi qui es la vraie lumière et le créateur de la lumière : garde-nous attentifs à ta loi pour que nous vivions dans ta clarté.

AELF : Laudes


Mc 5, 25-34 "SE JETER AUX PIEDS DE JÉSUS"

25 Or, une femme, qui avait des pertes de sang depuis douze ans… –

26 elle avait beaucoup souffert du traitement de nombreux médecins, et elle avait dépensé tous ses biens sans avoir la moindre amélioration ; au contraire, son état avait plutôt empiré –…

27 cette femme donc, ayant appris ce qu’on disait de Jésus, vint par-derrière dans la foule et toucha son vêtement.

28 Elle se disait en effet : « Si je parviens à toucher seulement son vêtement, je serai sauvée. »

29 À l’instant, l’hémorragie s’arrêta, et elle ressentit dans son corps qu’elle était guérie de son mal.

30 Aussitôt Jésus se rendit compte qu’une force était sortie de lui. Il se retourna dans la foule, et il demandait : « Qui a touché mes vêtements ? »

31 Ses disciples lui répondirent : « Tu vois bien la foule qui t’écrase, et tu demandes : “Qui m’a touché ?” »

32 Mais lui regardait tout autour pour voir celle qui avait fait cela.

33 Alors la femme, saisie de crainte et toute tremblante, sachant ce qui lui était arrivé, vint se jeter à ses pieds et lui dit toute la vérité.

34 Jésus lui dit alors : « Ma fille, ta foi t’a sauvée. Va en paix et sois guérie de ton mal. »

Source : AELF

QUAND LES RÉSERVES DIMINUENT, PAS DE CRAINTE, LE SEIGNEUR LES RENOUVELLE

Ainsi parle le Seigneur, Dieu d’Israël :
« Jarre de farine point ne s’épuisera,
vase d’huile point ne se videra,
jusqu’au jour où le Seigneur donnera la pluie pour arroser la terre. »
1R 17, 14

AELF

25 novembre 2018

DEUX VOCATIONS

Posté par ucem à 21:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

22 novembre 2018

DE SAINT GRÉGOIRE DE NAZIANZE

C’est en toi que nous reposons, Verbe de Dieu, quand nous restons chez nous ; à toi nous attachons notre loisir.
Assis, nous sommes à toi ; à toi en nous levant et en nous arrêtant ; à toi encore quand nous partons ; et maintenant, c’est sur tes indications que nous marchons droit devant nous.
Mais puisses-tu m’envoyer l’un de tes anges pour me guider,
un accompagnateur favorable qui me conduirait au moyen d’une colonne de feu et de nuée, qui d’un mot fendrait la mer et arrêterait les cours d’eau, qui dispenserait avec largesse une nourriture venue d’en haut comme d’en bas.

Le sentier ardu et escarpé, tu le rendrais lisse et praticable pour moi qui suis ton serviteur, comme souvent déjà auparavant, en m’abritant sous ta main tu m’as sauvé des dangers de terre et de mer, de terribles maladies et de situations pénibles.
Après avoir trouvé une issue favorable à notre voyage, vers nos amis et nos parents retournons joyeux pour les retrouver en joie quand nous paraîtrons chez nous au terme de nos peines.

Posté par ucem à 20:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

« Ange de Dieu, qui êtes mon fidèle gardien, et aux soins duquel j'ai été confié par la Bonté suprême, daignez, durant cette journée (ou cette nuit), m'éclairer, me garder, me conduire et me gouverner. Amen. »

Posté par ucem à 17:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,