Oh ! Que j'aime, Marie, ton éloquent silence ! Pour moi c'est un concert, doux et mélodieux qui me dit la grandeur d'une âme qui n'attend son secours que des Cieux.

Sainte Thérèse de Lisieux

Source