(...) La souffrance est une grande grâce. Par la souffrance, l'âme devient semblable au Sauveur, dans la souffrance l'amour se cristallise. Plus la souffrance est grande, plus l'amour devient pur. PJ 57