06 octobre 2014

DE SAINT AUGUSTIN À SAINT BERNARD

La raison pour laquelle on aime Dieu, c’est Dieu lui-même, et la mesure d’aimer Dieu, c’est de l’aimer sans mesure.

Saint Bernard

de Clairvaux

Posté par ucem à 03:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


27 septembre 2014

JEAN DE SAINT SAMSON

La répétition inlassable d'une invocation brève délivre l'âme de la multitude de ses pensées; l'habitude de la prière à laquelle elle conduit, transfigurée par la grâce, devient tout autre chose qu'un simple réflexe automatique. Elle apparaît comme le fruit d'une plénitude intérieure, d'une parfaite unification de toutes les énergies de l'âme, mises au service de la charité et animées par elle.
Le constant souvenir de Dieu auquel l'exercice d'abord laborieux de la prière de Jésus conduit, résulte moins d'une succession d'actes que d'un état, d'une orientation devenue spontanée et stable du cœur vers Dieu.

Jean de Saint-Samson

L'aiguillon, art 7

SOURCE

25 septembre 2014

TERTULLIEN - À SON ÉPOUSE

Tertullien écrivait à sa femme :

« Douce et sainte alliance que celle de deux fidèles portant le même joug, réunis dans une même espérance, dans un même vœu, dans une même discipline, dans une même dépendance ! Tous deux, ils sont frères, tous deux serviteurs du même maître, tous deux confondus dans une même chair, ne forment qu'une seule chair, qu'un seul esprit. Ils prient ensemble, ils se prosternent ensemble, ils jeûnent ensemble, s'enseignant l'un l'autre, s'encourageant l'un l'autre, se supportant l'un l'autre. Vous les rencontrez de compagnie à l'église, de compagnie au banquet divin. Ils partagent également la pauvreté et l'abondance, la fureur des persécutions ou les rafraîchissements de la paix. Nuls secrets à se dérober, ni à se surprendre mutuellement ; confiance inviolable, empressements réciproques ; jamais d'ennui, jamais de dégoûts. Ils n'ont pas à se cacher l'un de l'autre pour visiter les malades, pour assister les indigents ; leur aumône est sans disputes, leurs sacrifices sans scrupules, leurs saintes pratiques de tous les jours sans entraves. Chez eux point de signes de croix furtifs, point de timides félicitations, point de muettes actions de grâces. De leurs bouches, libres comme leurs cœurs, s'élancent les hymnes pieux et les saints cantiques. Leur unique rivalité, c'est à qui célébrera le mieux les louanges du Seigneur. »

— Tertullien, À ma femme, II, 9 ; trad. E.-A. De Genoude

source

Posté par ucem à 09:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

22 août 2014

OÙ EST DIEU DANS LES MOMENTS DIFFICILES

Un homme et Dieu marchent sur le sable, les traces laissées derrière eux symbolisant la vie passée.
L'homme s'arrête et dit à Dieu :
- Vous avez souvent été à mes côtés, mais regardez, aux heures les plus difficiles de ma vie, il n'y avait qu'une trace de pas, vous n'étiez pas là.
Ce à quoi Dieu répond :
- Oui en effet, il n'y a qu'une trace dans le sable car à ce moment, c'est moi qui te portais.

Posté par ucem à 03:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

25 juillet 2014

LES BIENFAITS DE LA CONFESSION

Si Dieu veut que nous confessions nos péchés, ce n'est pas que lui-même ne pourrait les connaître ; mais c'est parce que le diable souhaite trouver de quoi nous accuser devant le tribunal du Juge éternel : aussi voudrait-il que nous pensions plutôt à excuser nos péchés qu'à les accuser. Notre Dieu, au contraire, parce qu'il est bon et miséricordieux, veut que nous les confessions en ce monde, pour que nous ne soyons pas confondus à cause d'eux, ensuite, dans l'autre. Si donc nous confessons, lui, il épargne ; si nous avouons, lui, il pardonne.

St Césaire d'Arles, Sermon LIV

Posté par ucem à 19:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


24 juillet 2014

ABANDON

Conseil sur l'art de s'abandonner entre les mains de Dieu

Abandonnons-nous à toutes les volontés de Dieu, et nous serons bientôt soulagés et déchargés. Alors nous verrons que pour avancer dans les voies du salut et de la perfection, il n'y a dans le fond que peu de chose à faire, et qu'il suffit, sans tant raisonner ni sur le passé ni sur l'avenir, de regarder Dieu avec confiance, comme un bon Père qui nous mène dans le moment présent comme par la main. Je ne sais rien encore de ma destinée, ce dont je suis fort aise. Cette profonde ignorance me laisse à plein dans l'abandon à la divine Providence, où je suis en paix comme dans mon élément, sans soin ni souci, comme un petit enfant qui repose doucement dans le sein de sa bonne et tendre mère, voulant tout, et ne voulant rien, c'est-à-dire tout ce que Dieu voudra et rien de ce qu'il ne voudra pas.

Jean Pierre de Caussade, Lettres spirituelles, Lettre 8

29 juin 2014

LA CHARITÉ

La charité est patiente.
Elle est pleine de bonté.
Elle n'est point jalouse.
Elle n'agit point mal à propos.
Elle ne s'enfle point.
Elle n'est point ambitieuse.
Elle ne cherche point ses intérêts.
Elle ne s'emporte point.
Elle ne pense point de mal.
Elle n'a point de joie de l'injustice, mais elle en a de la vérité.
Elle endure tout, elle croit tout, elle espère tout, elle supporte tout.
Elle ne sera pas sans récompense, et sans une récompense éternelle, puisqu'elle ne doit jamais finir.

Posté par ucem à 07:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

25 juin 2014

RÉCITE TON CHAPELET

CHARLES PEGUY (1873/1914)

Récite ton chapelet, dit DIEU,
et ne te soucie pas de ce que raconte tel écervelé :
que c'est une dévotion passée et qu'on va abandonner.

Cette prière-là, je te le dis
est un rayon de l'Evangile :
on ne me le changera pas.

Ce que j'aime dans le chapelet, dit Dieu,
c'est qu'il est simple et qu'il est humble.
Comme fut mon Fils.
Comme fut ma Mère.

Récite ton chapelet : tu trouvera à tes côtés
toute la compagnie rassemblée en l'Evangile :
la pauvre veuve qui n'a pas fait d'études
et le publicain repentant qui ne sait plus son catéchisme,
la pécheresse effrayée qu'on voudrait accabler,
et tous les éclopés que leur foi a sauvés,
et les bons vieux bergers, comme ceux de Bethléem,
qui découvrent mon Fils et sa Mère...

Récite ton chapelet, dit Dieu,
il faut que votre prière tourne, tourne et retourne,
comme font entre vos doigts les grains du chapelet.

Alors, quand je voudrai, je vous l'assure,
vous recevrez la bonne nourriture,
qui affermit le coeur et rassure l'âme.

Allons, dit Dieu, récitez votre chapelet
et gardez l'esprit en paix.

Dit par le Père Guy Gilbert

Posté par ucem à 18:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

20 juin 2014

LETTRE À EUSTOCHIE

Fermez sur vous la porte de votre cellule où l'Epoux habite familièrement avec vous. Si vous priez, vous parlez à l'Epoux ; si vous lisez, c'est Lui qui vous parle..

Posté par ucem à 01:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,