18 janvier 2013

MÈRE GENEVIÈVE GALLOIS

Il faut se dépasser par en bas, c'est-à-dire comme disait une sainte, c'est-à-dire se laisser glisser par en dessous de la vie humaine superficielle.
Et là, on  saisit l'essence de la vie.