21 octobre 2017

DONNE-MOI À BOIRE

http://www.trilogies.org/sites/default/files/contenu/desert_samaritaine_0.jpg

01 Les pharisiens avaient entendu dire que Jésus faisait plus de disciples que Jean et qu’il en baptisait davantage. Jésus lui-même en eut connaissance.

02 – À vrai dire, ce n’était pas Jésus en personne qui baptisait, mais ses disciples.

03 Dès lors, il quitta la Judée pour retourner en Galilée.

04 Or, il lui fallait traverser la Samarie.

05 Il arrive donc à une ville de Samarie, appelée Sykar, près du terrain que Jacob avait donné à son fils Joseph.

06 Là se trouvait le puits de Jacob. Jésus, fatigué par la route, s’était donc assis près de la source. C’était la sixième heure, environ midi.

07 Arrive une femme de Samarie, qui venait puiser de l’eau. Jésus lui dit : « Donne-moi à boire. »

08 – En effet, ses disciples étaient partis à la ville pour acheter des provisions.

09 La Samaritaine lui dit : « Comment ! Toi, un Juif, tu me demandes à boire, à moi, une Samaritaine ? » – En effet, les Juifs ne fréquentent pas les Samaritains.

10 Jésus lui répondit : « Si tu savais le don de Dieu et qui est celui qui te dit : “Donne-moi à boire”, c’est toi qui lui aurais demandé, et il t’aurait donné de l’eau vive. »

11 Elle lui dit : « Seigneur, tu n’as rien pour puiser, et le puits est profond. D’où as-tu donc cette eau vive ?

12 Serais-tu plus grand que notre père Jacob qui nous a donné ce puits, et qui en a bu lui-même, avec ses fils et ses bêtes ? »

13 Jésus lui répondit : « Quiconque boit de cette eau aura de nouveau soif ;

14 mais celui qui boira de l’eau que moi je lui donnerai n’aura plus jamais soif ; et l’eau que je lui donnerai deviendra en lui une source d’eau jaillissant pour la vie éternelle. »

15 La femme lui dit : « Seigneur, donne-moi de cette eau, que je n’aie plus soif, et que je n’aie plus à venir ici pour puiser. »

16 Jésus lui dit : « Va, appelle ton mari, et reviens. »

17 La femme répliqua : « Je n’ai pas de mari. » Jésus reprit : « Tu as raison de dire que tu n’as pas de mari :

18 des maris, tu en as eu cinq, et celui que tu as maintenant n’est pas ton mari ; là, tu dis vrai. »

19 La femme lui dit : « Seigneur, je vois que tu es un prophète !...

20 Eh bien ! Nos pères ont adoré sur la montagne qui est là, et vous, les Juifs, vous dites que le lieu où il faut adorer est à Jérusalem. »

21 Jésus lui dit : « Femme, crois-moi : l’heure vient où vous n’irez plus ni sur cette montagne ni à Jérusalem pour adorer le Père.

22 Vous, vous adorez ce que vous ne connaissez pas ; nous, nous adorons ce que nous connaissons, car le salut vient des Juifs.

23 Mais l’heure vient – et c’est maintenant – où les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et vérité : tels sont les adorateurs que recherche le Père.

24 Dieu est esprit, et ceux qui l’adorent, c’est en esprit et vérité qu’ils doivent l’adorer. »

25 La femme lui dit : « Je sais qu’il vient, le Messie, celui qu’on appelle Christ. Quand il viendra, c’est lui qui nous fera connaître toutes choses. »

26 Jésus lui dit : « Je le suis, moi qui te parle. »

"Source" Jn 4, 1-26

Posté par ucem à 20:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

18 avril 2017

FÊTE DE LA MISÉRICORDE DIVINE À L'ÉGLISE SAINT SULPICE À PARIS

Samedi 22 avril : Grande veillée de prière

- 16h00 vénération des reliques de saint Jean-Paul II, sainte Faustine et du bienheureux Michel Sopocko, animée par les Petits chanteurs à la Croix de Bois ;

- 17h30 enseignement de l'abbé Hervé Grosjean ;

- 18h30 messe du jour pour la France suivie de l'adoration et de la Procession du Très Saint Sacrement. Pendant l'adoration nous prierons le chapelet à la Miséricorde Divine pour la France !

Dimanche 23 avril : Fête de la Misériorde Divine 

- 13h pour la messe solennelle de la Miséricorde Divine présidée par Monseigneur Thierry Scherrer, évêque de Laval, et animée par les Petits chanteurs à la Croix de Bois.

- 14h30 Adoration du Très Saint Sacrement avec le chapelet à la Miséricorde Divine pour la France ;

- 15h30 L'enseignement du Père Daniel-Ange.

Pour ceux qui n'habitent pas à Paris, prêtres ou laïcs, n'hésitez pas à organiser avec le curé de votre paroisse une belle célébration en l’honneur de cette fête demandée par le Seigneur à sainte Faustine.

« la fête de la Miséricorde a jailli de mes entrailles

pour la consolation du monde entier » (Petit Journal, 1517)

07 août 2015

HYMNE OFFICIEL DU JUBILÉ DE LA MISÉRICORDE

Le cantique, dont le refrain répète à quatre reprises la phrase biblique « Misericordes sicut Pater » (miséricordieux comme le Père), a été rédigé par le jésuite italien Eugenio Costa, sur une musique du compositeur britannique Paul Inwood.

Le Vatican a mis en ligne, mercredi 5 août, l’hymne du Jubilé de la miséricorde qui se tiendra du 8 décembre 2015 au 20 novembre 2016. Disponible sur la plate-forme d’écoute YouTube ou téléchargeable sur le site Internet du Vatican, l’hymne se présente sous la forme d’un cantique très méditatif.

Lire la suite de l'article : La Croix