14 décembre 2019

PJ 915 - NOTRE-DAME DE LA MISÉRICORDE

(...) Douce Mère, unis mon âme à Jésus, car ce n'est qu'alors que je pourrai endurer toutes les épreuves et les expériences, et ce n'est qu'en union avec Jésus que mes petits sacrifices seront agréables à Dieu. Très douce Mère, instruis-moi de la vie intérieure, que le glaive des souffrances ne me brise jamais. Ô Vierge pure, verse en mon coeur le courage, et garde-le. PJ 915


13 décembre 2019

PJ 686 - NOTRE-DAME DE LA MISÉRICORDE

(...) Le soir, je vis la Mère de Dieu, la poitrine découverte, transpercée par un glaive. Elle pleurait à chaudes larmes et nous protégeait de la terrible punition divine. (...)  Une frayeur épouvantable s'empara de mon âme, je prie sans cesse pour la Pologne, ma chère Pologne, qui est si peu reconnaissante à la Mère de Dieu. Sans Elle, nos efforts ne serviraient pas à grand-chose. (...) PJ 686

12 décembre 2019

PJ 1415 - NOTRE-DAME DE LA MISÉRICORDE

(...) Je désire, ma très chère fille, que tu t’exerces à trois vertus qui me sont chères entre toutes et qui sont les plus agréables à Dieu : la première, c’est l’humilité, l’humilité, et encore l’humilité ; la deuxième - la chasteté ; la troisième - l’amour envers Dieu.  Tu es ma fille, et, comme telle, tu dois particulièrement briller par ces vertus. (...) PJ 1415

11 décembre 2019

PJ 1414 - NOTRE-DAME DE LA MISÉRICORDE

(...) J'ai vu la Très Sainte Mère d'une incomparable beauté. Avec un sourire Elle me dit : "Ma fille, sur la recommandation de Dieu, je dois être de façon particulière et exclusive une mère pour toi, mais je désire que toi aussi, tu sois tout particulièrement mon enfant. (...)
PJ 1414

10 décembre 2019

SAINTE MÈRE TERESA

Jésus aurait pu bénéficier du confort, au lieu de cela il a choisi la pauvreté. Je crois que la pauvreté doit être considérée au Ciel comme quelque chose de très beau si Jésus a choisi d'être si petit et pauvre.

Posté par ucem à 17:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,


LE SOURIRE - GUY DE LARIGAUDIE

« Il est un bon moyen de se créer une âme amicale : le sourire. Pas le sourire ironique et moqueur, le sourire en coin de lèvres, qui juge et rapetisse. Mais le sourire large net, le sourire scout à fleur de rire. Savoir sourire : quelle force ! Force d’apaisement, force de douceur, de calme, force de rayonnement. Un type fait une réflexion sur ton passage… tu es pressé… tu passes… mais souris, souris vastement. Si ton sourire est franc joyeux, ton type sourira aussi… et l’incident sera clos dans la paix… Essaie. Tu veux faire à un camarade une critique que tu juges nécessaire, lui donner un conseil que tu crois utile. Critique, conseil, choses dures à avaler. Mais souris, compense la dureté des mots par l’affection de ton regard, le rire de tes lèvres, par toute ta physionomie joyeuse. Et ta critique, ton conseil porteront mieux… parce qu’ils n’auront pas blessé. Il est des moments où, devant certaines détresses, les mots ne viennent pas, les paroles consolatrices ne veulent pas sortir… Souris avec tout ton cœur, avec toute ton âme compatissante. Tu as souffert et le sourire muet d’un ami t’a réconforté. Tu ne peux pas ne pas avoir fait cette expérience. Agis de même pour les autres. « Christ, disait Jacques d’Arnoux, quand ton bois sacré me harasse et me déchire, donne-moi quand même la force de faire la charité du sourire. » Car le sourire est une charité. Souris à ce pauvre à qui tu viens de donner deux sous…, à cette dame à qui tu viens de céder ta place…, à ce monsieur qui s’excuse parce qu’il t’a écrasé le pied en passant. Il est malaisé parfois de trouver le mot juste, l’attitude vraie, le geste approprié. Mais sourire ! C’est si facile… et cela arrange tant de choses ! Pourquoi ne pas user et abuser de ce moyen si simple. Le sourire est un reflet de joie. Il en est source. Et là où la joie règne – je veux dire la vraie joie, la joie en profondeur et en pureté d’âme – là aussi s’épanouit cette « âme amicale » dont parlait si bien Schaeffer. Routiers, soyons des porteurs de sourires, et par là des semeurs de joie »

PJ 1244 - NOTRE-DAME DE LA MISÉRICORDE

(...) Je demeurai seule avec la Très Sainte Mère qui m'instruisait de la volonté de Dieu (...) : "Ma fille, je te recommande vivement de réaliser fidèlement tous les souhaits de Dieu, car c'est ce qu'il y a de plus agréable à ses yeux saints. Je désire vivement que tu te distingues par ta fidélité à accomplir la volonté de Dieu. Place cette volonté de Dieu bien au-dessus de tous les sacrifices et holocaustes." PJ 1244

09 décembre 2019

PJ 635 - NOTRE-DAME DE LA MISÉRICORDE

(...) Soudain, je vis la Mère de Dieu qui me dit : " Oh combien l'âme qui suit fidèlement le souffle de la grâce est agréable à Dieu, j'ai donnée au monde le Sauveur, et toi tu dois parler au monde de Sa grande miséricorde, et préparer le monde à la seconde venue de Celui qui viendra, non comme Sauveur miséricordieux, mais comme juste Juge. (...) PJ 635

08 décembre 2019

PJ 564 - NOTRE-DAME DE LA MISÉRICORDE

Jour de l'Immaculée Conception de la Mère de Dieu. Pendant la sainte messe j'entendis le bruissement d'une robe et je vis la Très Sainte Mère de Dieu dans une étrange et belle clarté. Sa robe était blanche avec une écharpe bleue - Elle me dit : "Tu me causes une grande joie, quand tu adores la Sainte Trinité pour les grâces et les privilèges qu'elle m'a accordés." (...) PJ 564

PRIÈRE DE LA CONSÉCRATION DU 08 DÉCEMBRE - SAINT AMBROISE

Ô Immaculée Conception !

Nous unissons nos voix à toutes celles qui vous disent Bienheureuse !

Nous vous consacrons les fidèles de nos assemblées,

les prêtres et les diacres qui y annoncent l'Evangile,

afin que vous nous gardiez dans l'unité qui vient du Père,

la ferveur de l'Esprit Saint et la paix du Ressuscité !

Mère de l'espérance,

Nous vous présentons dans la confiance ceux qui passent dans cette église,

ceux qui se sentent loin de Dieu, ceux qui ne connaissent pas le Christ,

ceux qui souffrent et ceux qui meurent.

Nous vous confions dans l'action de grâce ceux qui naissent,

ceux qui s'aiment, ceux qui vivent et ceux qui travaillent dans notre quartier.

Nous les déposons tous dans votre Coeur Immaculé.

Soyez toujours leur refuge, et le chemin qui les conduira jusqu'à Dieu !

Nous vous consacrons notre vie

vous laissant disposer entière de nous-mêmes et de tout ce qui nous appartient, afin que par notre existence toute entière

nous puissions témoigner de l'Amour de Jésus, victorieux du Mal.

Faites de nous une communauté accueillante, joyeuse et missionnaire !

Amen