06 décembre 2019

LE PARDON DANS L'ESPRIT-SAINT

En ton nom, Seigneur Jésus, par la puissance de ton Esprit et pour la gloire de Dieu, ton Père, avec toute la foi et la sincérité de mon coeur, je Te demande la grâce de venir m'aider à pardonner.

De moi-même, je ne puis pardonner vraiment comme Tu nous le demandes. C'est pourquoi, j'implore l'aide de ton Amour et la puissance de ton Sang qui nous donne accès à ta Miséricorde.

Je pardonne à toutes les personnes qui m'ont blessé(e) de quelque façon que ce soit, consciemment ou inconsciemment, je pardonne en particulier à (N) tout le mal qu'il (elle) a pu me faire. Je lui remets toute dette envers moi, sans condition aucune et pour toujours.

Je Te prie Seigneur Jésus, de le (la) bénir et de le (la) combler de ta grâce dès aujourd'hui et pour toujours. Seigneur Jésus, Toi qui es Miséricorde, je mets ma confiance en Toi. Remplis-moi, je t'en prie, de Ta Paix et de Ta Joie, et répands-les également sur lui (elle). Je te le demande par les mérites de tes Saintes Plaies et de Ta Croix glorieuse. Je te rends grâce de tout ce que ton Amour m'accorde aujourd'hui, de tout ce que Tu feras encore demain en moi, et de tout ce que Tu feras dans cette personne à qui je pardonne.

Amen !

Auto-Pardon

En ton Nom, Seigneur Jésus, par la puissance de l'Esprit-Saint et pour la Goire du Père, je Te demande pardon de tous mes péchés. Guéris-moi de toute blessure laissée par mes péchés ; je m'accepte tel(le) que je suis avec mes défauts, mes limites et aussi avec les qualités que Tu m'as données. Je m'aime tel(le) que je suis, parce que Toi, Jésus, Tu m'aimes d'un Amour personnel et sans retour ; Tu m'as aimé(e) le premier et rien, en dehors de ma propre infidélité, ne pourra me séparer de l'amour que Tu as pour moi.

Amen !

Auto-libération

En ton Nom, Seigneur Jésus, par la puissance l'Esprit-Saint et pour la Gloire du Père, libère-moi de toute peur, de toute crainte angoisse ou anxiété. Jésus, mon Sauveur, libère-moi par-dessus tout, de toute haine, orgueil et agressivité, de toute rancune et désir de vengeance. Délivre-moi aussi de tout sentiment de culpabilité, d'insécurité et d'infériorité. Je reconnais humblement que Tu es mon unique Libérateur ! Jésus Miséricorde, j'ai confiance en Toi.

Amen


29 novembre 2019

NEUVAINE À SAINT AMBROISE

http://www.st-ambroise.org/blog/pastorale/3icone_ambroise.jpgMoyenne

Bon Saint Ambroise, protecteur de cette église et de ce quartier, Toi qui as oeuvré pour l'unité de la communauté et la paix de la cité, Toi qui as été choisi évêque alors que tu étais catéchumène, veille sur nos catéchumènes et ceux qui cherchent le sens de leur vie. Toi qui as aimé prier la Parole de Dieu, Toi qui as annoncé la foi et a veillé sur les plus pauvres, apprends-nous à être signes de ton amour autour de nous. Conduis-nous au Christ et fais de nous des disciples courageux.

Amen

Coeur Immaculé de Marie, priez pour nous.

Posté par ucem à 00:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

07 novembre 2019

PRIÈRE POUR LES ÂMES LES PLUS OUBLIÉES DU PURGATOIRE

Ô Marie j'ai pitié de ces pauvres âmes qui, enfermées dans les prisons ténébreuses du lieu d'expiation, n'ont personne sur la terre qui pense à elles.

Daignez, ô bonne Mère, abaisser sur ces pauvres abandonnées un regard de pitié. Inspirez à beaucoup de chrétiens charitables la pensée de prier pour elles et cherchez dans votre coeur de Mère les moyens de leur venir puissamment en aide dans l'abandon complet où elles se trouvent Ô MÈRE DU PERPÉTUEL SECOURS !

Ayez pitié des âmes les plus délaissées du Purgatoire.

Miséricordieux Jésus, donnez-leur le repos éternel.

Ainsi soit-il.

01 octobre 2019

PRIER SON ANGE GARDIEN

« Mon plus vieil ami, ami depuis
mon premier souffle de vie ;
Mon ami fidèle, tu le seras,
sans trahir, jusqu’à ma mort.

Tu as toujours été auprès de moi ;
Mon Créateur à ta garde
confia mon âme, dès qu’Il forma
L’enfant tiré de la poussière.

Ni la ferveur du cœur dans la prière,
ni la foi droitement formée,
Ne m’ont donné pour tuteur Joseph,
Ou la puissance conquérante de Michel.

Nul saint patron, ni l’amour de Marie,
Le plus cher, le meilleur,
Ne me connais, moi, comme tu me connais,
Et m’a béni, comme tu m’as béni.

Tu me portas sur les fonts baptismaux ;
Et toi, chaque année, allant croissant,
Tu as murmuré les rudiments de la vérité
Dans mes oreilles d’enfant.

Et quand l’adolescence fut dépassée,
Et que mon esprit rebelle eut cédé,
Ah ! oui, tu as vu, et tu tremblais aussi,
Et cependant supportais ce qui mène en Enfer.

Alors, quand le jugement venait,
Et que la frayeur me reprenait,
Ton souffle doux s’empressait d’apaiser
Et de sanctifier toutes mes peines.

Oh ! qui de tes labeurs et de tes soucis
Peut faire entièrement le récit,
Toi qui m’as placé sous le sourire de Marie,
Et conduit aux pieds de Pierre !

Et tu te pencheras sur mon lit,
À l’heure où de la vie les ombres s’allongent ;
Toi, du doute, de l’impatience et de la tristesse,
L’ennemi vigilant et jaloux.

Mon ami, moi devant le Juge ;
Mon ami, si, épargné, je peux demeurer
Dans le feu de la mort dorée, le temps que
Mon péché tout entier soit consumé.

Mon ami, ô frère de mon âme,
Quand le jour de ma libération sera arrivé ;
Alors tes bras doucement me relèveront,
Tes ailes me porteront à mon foyer d’éternité.”

(Cardinal John Henry Newman)

Posté par ucem à 16:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

10 septembre 2019

QUE M'ARRIVERA-T-IL AUJOURD'HUI, Ô MON DIEU, JE L'IGNORE

« Que m'arrivera-t-il aujourd'hui, ô mon Dieu, je l'ignore. Tout ce que je sais, c'est qu'il ne m'arrivera rien que Vous ne l'ayez prévu de toute éternité. Cela me suffit, ô mon Dieu, pour être tranquille. J'adore vos Desseins éternels, je m'y soumets de tout mon cœur. Je veux tout, j'accepte tout, je Vous fais un sacrifice de tout ; j'unis ce sacrifice à Celui de votre cher Fils, mon Sauveur, Vous demandant, par son Sacré-Cœur et par ses Mérites infinis, la patience dans mes maux et la parfaite soumission qui Vous est due pour tout ce que Vous voudrez et permettrez. Ainsi soit-il. »

Madame Élisabeth de France

Source

Prière pour obtenir la béatification d’Elisabeth de France (1764 – 1794)

Dieu notre Père, dans Ta grande miséricorde, tu as appelé Elisabeth de France à l’offrande de sa vie pour les siens au cœur des tumultes de la Révolution. Animée d’une foi inébranlable en la vie éternelle, elle a soutenu les siens dans l’épreuve et apporté l’espérance à ceux qui allaient mourir avec elle. Célibataire, elle a secouru les pauvres et les malades portée par une prière quotidienne fervente Par son intercession, accorde-nous selon Ta volonté, les grâces que nous implorons. En ta grande bonté, fais que l’Église reconnaisse bientôt en elle un authentique témoin de l’Évangile modèle de célibataire, assidue à la prière et attentive aux plus fragiles. Nous te le demandons par Jésus le Christ notre Seigneur, Amen.

Source

Edit d’ouverture du procès en canonisation de Madame Elisabeth

Site de l’association pour la béatification de Madame Elisabeth

Neuvaine à Madame Elisabeth


18 août 2019

PRIÈRE À MON SAINT ANGE GARDIEN

Mon Saint Ange gardien,
je vous salue et je vous remercie.
Veuillez prier pour moi
et prier à ma place
dans tous les moments
où je ne peux formuler mes prières.

Daignez aussi,
dans la Lumière divine,
vous rencontrer avec les Anges gardiens
de ceux que j’aime le plus,
de tous ceux auxquels je m’intéresse spirituellement,
pour les éclairer, les protéger et les conduire.

Ainsi soit-il

Source

Posté par ucem à 09:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

04 juin 2018

PRIÈRE DE DARWIN RAMOS

Seigneur, quand tout espoir nous quitte,

quand nos fardeaux sont trop lourds et que nous n'en pouvons plus,

étend vers nous tes bras et guéris-nous, console-nous.

Nous te demandons humblement ton esprit d'amour.

***

"Vous aussi vous êtes dans la peine, mais je vous reverrai et votre cœur se réjouira ; et votre joie, personne ne vous l’enlèvera."

Jean 16, 22

SOURCE : LE SECRET DE LA JOIE

31 mai 2018

LÀ OÙ IL N'Y A PAS D'AMOUR, AIMEZ ET VOUS RECUEILLEREZ L'AMOUR - MADELEINE DELBRÊL

« Cet Amour qui nous habite, cet Amour qui éclate en nous, est-ce qu'il ne va pas nous modeler ? Seigneur, Seigneur, au moins que cette écorce qui me couvre ne Vous soit pas un barrage. Passez. Mes yeux, mes mains, ma bouche sont à Vous. Cette femme si triste en face de moi : voici ma bouche pour que Vous lui souriiez. Cet enfant presque gris tant il est pâle, voici mes yeux pour que Vous le regardiez. Cet homme si las, si las, voici mon corps pour que Vous lui laissiez ma place, voici ma voix pour que Vous lui disiez tout doucement : « Asseyez-vous ». Ce garçon si fat, si bête, si dur, voici mon cœur pour que Vous l'aimiez avec, plus fort qu'il ne l'a jamais été... Là où il n'y a pas d'amour, aimez et vous recueillerez l'Amour.        Ainsi soit-il. »

SOURCE

Posté par ucem à 00:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

29 janvier 2018

PRIÈRE DE SAINTE ELISABETH DE LA TRINITÉ

Au Nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit.
O mon Dieu, Trinité que j’adore, aidez-moi à m’oublier entièrement pour m’établir en vous, immobile et paisible comme si déjà mon âme était dans l’éternité ! Que rien ne puisse troubler ma paix ni me faire sortir de Vous, ô mon Immuable, mais que chaque minute m’emporte plus loin dans la profondeur de votre Mystère. Pacifiez mon âme, faites-en votre ciel, votre demeure aimée et le lieu de votre repos ; que je ne vous y laisse jamais seul, mais que je sois là tout entière, tout éveillée en ma foi, tout adorante, toute livrée à votre action créatrice.
O mon Christ aimé crucifié par amour, je voudrais être une épouse pour votre coeur ; je voudrais vous couvrir de gloire, je voudrais vous aimer...jusqu’à en mourir ! Mais je sens mon impuissance et je Vous demande de me revêtir de Vous-même, d’identifier mon âme à tous les mouvements de votre Âme ; de me submerger, de m’envahir, de Vous substituer à moi, afin que ma vie ne soit qu’un rayonnement de votre Vie. Venez en moi comme Adorateur, comme Réparateur et comme Sauveur.
O Verbe éternel, parole de mon Dieu, je veux passer ma vie à Vous écouter, je veux me faire tout enseignable afin d’apprendre tout de Vous ; puis, à travers toutes les nuits, tous les vides, toutes les impuissances, je veux vous fixer toujours et demeurer sous votre grande lumière. O mon Astre aimé, fascinez-moi pour que je ne puisse plus sortir de votre rayonnement.
O Feu consumant, Esprit d’amour, survenez en moi afin qu’il se fasse en mon âme comme une incarnation du Verbe ; que je Lui sois une humanité de surcroît, en laquelle il renouvelle tout son mystère.
Et vous, ô Père, penchez-Vous vers votre pauvre petite créature, ne voyez en elle que le Bien-aimé en lequel Vous avez mis toutes vos complaisances.
O mes Trois, mon Tout, ma Béatitude, Solitude infinie, Immensité où je me perds, je me livre à Vous comme une proie ; ensevelissez-vous en moi, pour que je m’ensevelisse en Vous, en attendant d’aller contempler en votre lumière l’abîme de vos grandeurs.
Ainsi soit-il

11 décembre 2017

SAINT AMBROISE

« Si tu brûles de fièvre, Il est la Source qui rafraîchit.
Si tu es oppressé par tes fautes, Il est la Délivrance.
Si tu as besoin d’aide, Il est la Force.
Si tu as peur de la mort, Il est la Vie.
Si tu désires le ciel, Il est la Voie.
Si tu fuis les ténèbres, Il est la Lumière.
Si tu as besoin de nourriture, Il est l’Aliment. »

Posté par ucem à 15:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :