19 août 2019

LA SOURCE DE TOUT BIEN

C’est dans le cœur de Jésus que l’on goûte des délices qui n’ont aucune amertume. C’est dans ce cœur qu’il y a une paix qui ne souffre jamais aucun trouble ni division. C’est dans ce cœur que se rencontre une joie qui ne sait ce que c’est que la tristesse. C’est dans ce cœur que l’on possède une félicité parfaite, une douceur très suave, une sérénité sans nuages et une béatitude inconcevable. C’est ce cœur qui est le premier principe de tout bien, et la source primitive de toutes les joies et de tous les délices du Paradis. C’est de là, ô mon très doux Jésus, c’est-à-dire de votre divin cœur, comme d’une source première, principale et inépuisable, que découlent dans les cœurs des enfants de Dieu toute félicité, toute douceur, toute sérénité, toute sûreté, tout repos, toute paix, toute joie, tout contentement, toute suavité, tout bonheur et tout bien. Car quel bien pourrait-il y avoir, ou comment une chose pourrait-elle être bonne, qui ne procéderait pas de vous, mon Jésus, qui êtes le bien par essence, le vrai bien, le souverain bien, le seul bien ?

Saint Jean Eudes († 1680), initiateur du culte liturgique des cœurs de Jésus et de Marie, est un des grands maîtres de l’École française de spiritualité au xviie siècle. Il a été canonisé en 1925. / Œuvres complètes, 8, Vannes, Lafolye, 1908, p. 298.

Source