20 septembre 2015

ORIGINE DU DÉSORDRE, DES CONFLITS ET DES GUERRES

2ème lecture : « C’est dans la paix qu’est semée la justice, qui donne son fruit aux artisans de paix » (Jc 3, 16 – 4, 3)


Lecture de la lettre de saint Jacques

Bien-aimés,
    la jalousie et les rivalités mènent au désordre
et à toutes sortes d’actions malfaisantes.
    Au contraire, la sagesse qui vient d’en haut
est d’abord pure,
puis pacifique, bienveillante, conciliante,
pleine de miséricorde et féconde en bons fruits,
sans parti pris, sans hypocrisie.
    C’est dans la paix qu’est semée la justice,
qui donne son fruit aux artisans de la paix.
     D’où viennent les guerres,
d’où viennent les conflits entre vous ?
N’est-ce pas justement de tous ces désirs
qui mènent leur combat en vous-mêmes ?
    Vous êtes pleins de convoitises et vous n’obtenez rien,
alors vous tuez ;
vous êtes jaloux et vous n’arrivez pas à vos fins,
alors vous entrez en conflit et vous faites la guerre.
Vous n’obtenez rien
parce que vous ne demandez pas ;
    vous demandez, mais vous ne recevez rien ;
en effet, vos demandes sont mauvaises,
puisque c’est pour tout dépenser en plaisirs.


    – Parole du Seigneur.

Source : AELF


19 septembre 2015

RETRAITE DE CONSÉCRATION

33 jours pour se consacrer à Jésus Christ par Marie - audio -

Francoise Breynaert

18 septembre 2015

L'HUMILITÉ - SOEUR MARIE DE JÉSUS CRUCIFIÉ (MARIAM BAOUARDY)

L’âme humble devient lumière ; elle vit dans la vérité ; elle arrive jusqu’à Dieu, et Dieu s’abaisse jusqu’à elle . L’humilité lui fait un chemin pour parvenir aux autres vertu.

L’orgueilleux est comme le grain de froment jeté dans l’eau : il enfle, il grossit. Exposez ce grain au soleil, au feu : il sèche, il est brûlé. L’humble est comme le grain jeté en terre ; il descend, il se cache, il disparaît, il meurt, mais c’est pour reverdir au ciel.

Quand on cueille les olives, on le fait avec le plus grand soin ; on ramasse toutes celles qui tombent par terre, afin d’en extraire l’huile. Cherchez partout avec un soin égal des occasions de pratiquer l’humilité. L’huile donne la lumière ; l’humilité a la lumière de Dieu ; elle fait voir Dieu.

Considérez les abeilles ; elles voltigent de fleur en fleur, et elles entrent ensuite dans la ruche pour composer le miel. Imitez-les ; cueillez partout le suc de l’humilité. Le miel est doux ; l’humilité a le goût de Dieu ; elle fait goûter Dieu.

Travaillez tous les jours à acquérir l’humilité. Lorsqu’on oublie d’arroser les arbres que l’on vient de planter, ces arbres meurent. Si vous oubliez de pratiquer tous les jours l’humilité, l’arbre de votre âme se dessèchera…

Il n’y a que l’amour qui peut remplir le cœur de l’homme . Le juste avec l’amour et une pincée de terre est rassasié ; mais le mauvais, avec tous les plaisirs, les honneurs, les richesses a toujours faim, toujours soif. Il n’est jamais rassasié.

Au Ciel, les plus beaux arbres sont ceux qui ont le plus péché, mais ils se sont servis de leurs misères comme d’un fumier qui entoure le pied.

Je demande au ciel, à la terre, à la mer, aux arbres, aux plantes, à toutes les créatures : « Où est Jésus ? ». Alors, toutes me répondent sur le même ton : « Dans un cœur droit et un esprit humilié ! »

Voyez le ver de terre ; à mesure qu’il s’enfonce, sa protection s’accroît . Par contre, s’il se montre, on l’écrase. le ver, quand la glace vient, la terre est sa chaleur ; quand c’est le soleil, la terre devient sa fraîcheur. Comprenez que l’humilité ne fait état de rien et est heureuse de tout. Elle possède la paix en ce monde et la joie dans l’autre.

Entre Jésus et l’orgueilleux, il y a l’épaisseur d’une montagne.

Entre Jésus et l’âme humble, il y a l’épaisseur de la mousseline la plus fine…

Source : Le Carmel de France

http://www.carmeldesaintsaulve.fr/fichs/12118.jpg

16 septembre 2015

LE ROSAIRE - LOUIS-MARIE GRIGNION DE MONTFORT

Je ne trouve rien de plus puissant pour attirer le règne de Dieu, la Sagesse éternelle, au dedans de nous, que de joindre la prière vocale à l'oraison mentale, en récitant le Saint Rosaire et en méditant les quinze mystères qu'il renferme.

Saint Grignion de Montfort.

Source : Prions avec le rosaire


15 septembre 2015

LA TENTATION DU CHRIST - ARY SCHEFFER

https://anthonyuu.files.wordpress.com/2012/03/temptation_of_christ_ary_scheffer_1854.jpg

Nul ne sera couronné s'il n'a vaillament combattu.
II Timothé 2, 5

Posté par ucem à 03:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

CANTIQUE SPIRITUEL

Je veux aller courir parmi le monde,
Où je vivrai comme un enfant perdu,
J'ai pris l'humeur d'une âme vagabonde
Après avoir tout mon bien dépendu.
Ce m'est tout un que je vive ou je meure,
Il me suffit que l'Amour me demeure.

Déchu d’honneur, d’amis et de finance,
Amour je suis réduit à ta merci,
Je ne puis plus mettre mon espérance,
Qu’au seul plaisir d’être à toi sans souci.
Ce m'est tout un…

Allons, Amour, allons à l'aventure
Avecques toi je n'appréhende rien,
Quelque travail que souffre la nature,
Te possédant, je serai toujours bien.
Ce m'est tout un…

Si mes amis les plus chers m’abandonnent,
Si mes parents m’appellent insensé,
Je chanterai pour les biens qu’ils me donnent,
Pourvu qu’Amour ne m’ait point délaissé.
Ce m'est tout un…

O doux Amour, en qui je me repose,
Que tu m'as bien de soucis déchargé !
Perdre ou gagner m'est une même chose,
Depuis qu'Amour mon esprit a changé.
Ce m'est tout un…

Allons, Amour, au plus fort de l'orage,
Que l'océan renverse tout sur moi.
J'aime bien mieux me perdre avec courage
En te suivant, que me perdre sans toi.
Ce m'est tout un…

Je ne veux plus qu'imiter la folie
De ce Jésus, qui sur la Croix un jour,
Pour son plaisir, perdit honneur et vie,
Délaissant tout pour sauver son Amour.
Ce m'est tout un que je vive ou je meure,
Il me suffit que l’Amour me demeure.

Jean-Joseph Surin, sj
   (1600 - 1665)

Source

Posté par ucem à 03:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

11 septembre 2015

EVAGRE LE PONTIQUE - CHAPITRE SUR LA PRIÈRE

« La prière est un rejeton de la douceur et de l'absence de colère.
La prière est le fruit de la joie et de l'action de grâces.
La prière est l'exclusion de la tristesse et du découragement.
Si tu aspires à prier, renonce à tout pour obtenir le tout.
Celui qui prie en esprit et en vérité ne glorifie plus le Créateur à partir des créatures, mais c'est de Dieu même qu'il loue Dieu.
Si tu aspires à prier, ne fais rien de tout ce qui est incompatible avec la prière, afin que Dieu s'approche et fasse route avec toi.
Ne te figure pas la divinité en toi quand tu pries, ni ne laisse ton intelligence subir l'impression d'aucune forme ; mais va immatériel à l'immatériel, et tu comprendras.
heureux le moine qui tient tous les hommes pour Dieu, après Dieu.
Heureux le moine qui regarde le salut et le progrès de tous comme le sien propre, en toute joie.
Moine est celui qui est séparé de tous et uni à tous.
Est moine celui qui s'estime un avec tous, par l'habitude de se voir lui-même en chacun.
Quand tu seras parvenu dans ta prière au-dessus de toute autre joie, c'est alors qu'en toute vérité, tu auras trouvé la prière. »

LA PRIÈRE DU COEUR - PRIÈRE DE JÉSUS

Seigneur Jésus-Christ, Fils du Dieu vivant, prends pitié de moi pécheur.

***

La « Prière du Cœur » ne court aucun risque d'être une répétition vaine. Elle est la constatation indéfiniment renouvelée qu'une rencontre nouvelle va avoir lieu entre le Cœur purifiant de Jésus et mon cœur souillé.

La « Prière du Cœur » n'est pas un but à atteindre. Elle est une manière d'être, une manière de se mettre à l'écoute et d'avancer. C’est avoir la certitude que nous sommes aimés. C'est parce que Jésus m'aime que je puis m'adresser à Lui en toute sécurité et confiance. Cette Prière à Jésus, « Jésus, Fils du Dieu vivant, prends pitié de moi pécheur » , met l'esprit, le cœur et le corps en communion avec Dieu.

Théophane le Reclus (1815-1894), Évêque russe et Saint de l'Église orthodoxe du XIXe siècle a dit : « La prière de Jésus n’est pas un talisman. Son pouvoir provient de notre foi en Jésus, et d’une union profonde de notre esprit et de notre cœur avec lui. Si nous sommes dans ces dispositions, l’invocation du nom de Jésus sera efficace ; mais la simple répétition des mots ne signifie rien. ».

sOURCE