20 décembre 2018

VÉRITÉ

du latin veritas: vrai.
Qualité de ce qui est vrai. La vérité est l’adéquation de l’intelligence et de la réalité. Elle n’est pas donnée toute faite, elle se fait, elle est le fruit de l’effort et de la recherche. La vérité scientifique est de l’ordre du savoir alors que dans la Bible la vérité n’est pas l’objet du savoir, elle est la «Parole faite chair». Jésus proclame: «Je suis la Vérité..» (Jn 14,6), il affirme qu’en Lui, Dieu devient la vérité de notre vie et nous appelle à une rencontre qui nous fait vivre. Il veut «que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la connaissance de la vérité». (1 Timothée 2; 4).

SOURCE


30 août 2018

CONNAÎTRE LES RÉALITÉS QU'ON NE VOIT PAS

La foi est une façon de posséder ce que l’on espère, un moyen de connaître des réalités qu’on ne voit pas.

He 11,1

Posté par ucem à 17:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

24 août 2014

TRANSFORMATION(S) EN PROFONDEUR

J'avais déjà noté que tout ce que j'aimais jusqu'à il y a un an ou deux, perdait de sa saveur mais depuis le retour de la retraite à l'Abbaye de l'Oelenberg, je n'ai qu'un seul élan, me débarrasser de toutes mes affaires sauf le strict nécessaire, ma Bible et quelques livres.
Les conversations habituelles m'ennuient, jusqu'à la nourriture dont je ne parvenais pas à me détourner qui me dégoûte en dehors des fruits et légumes frais.
Je n'aspire qu'au silence, à la solitude, à la nature, à la prière.
Impression d'avoir été restaurée et détournée de tout ce qui faisait ma vie d'avant, transformée dans les profondeurs de mon être.
Mon âme est tombée amoureuse du Seigneur...

26 mars 2014

LE CANTIQUE DES CANTIQUES - DIVO BARSOTTI

Ce matin, je me suis procuré ce livre : http://pmcdn.priceminister.com/photo/973279761.jpg
Depuis que j''ai lu Le Cantique des Cantiques, depuis que je l'ai écouté, je ne cesse d'y penser. Je pense à notre mariage à venir, je pense au Christ, à son épouse l'Eglise, je pense au souffle coupé par la beauté, à la stupeur que je ressens sans la comprendre. C'est un peu comme si, par ses mots, ses images, ses sons, j'accédais... je ne sais pas très bien à qui, à quoi. J'y pense sans cesse comme à une porte qui viendrait de s'ouvrir, une porte que je ne soupçonnais pas.

23 mars 2014

PSAUME 23 - DANIEL DARC

Posté par ucem à 21:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

06 octobre 2013

LA PAROLE EST VIVANTE

Il y a des paroles de la Bible qui me sautent aux oreilles et ne me lâchent plus.
Etonnement sans fin : pourquoi maintenant et pas avant ?
Qu'est-ce qui a changé ?
Pourquoi celles-ci et pas celles-là.
Voilà pourquoi la parole est vivante.
Elle parle à chacun.
En temps et en heure, selon sa vie.
"Que celui qui a des oreilles pour entendre entende."
Emerveillement total et stupéfaction aussi.
Comment ai-je pu vivre toutes ces années sans lire la Bible ? Je ne sais pas.
Je comprends qu'on ait envie de dire à tous ceux qu'on croise, lis la Bible, tu verras, c'est énorme.
Je crois que le silence a sa place pour ne pas faire fuir ceux qui ne sont pas prêts.
Dieu lui-même ne s'impose pas. Tant de délicatesse, de patience, de persévérance, de confiance, de présence sans faille et sans condition.
J'aperçois un tout petit bout de la peine que l'on fait à Dieu en ne le recevant pas.
La souffrance force au silence, à l'écoute, à l'humilité, au doute.
Réaliser qu'on ne peut plus porter mon fardeau toute seul, c'est quand même la meilleure chose qui puisse nous arriver même si c'est douloureux.
"Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau, et moi, je vous procurerai le repos. Prenez sur vous mon joug, devenez mes disciples, car je suis doux et humble de cœur, et vous trouverez le repos. Oui, mon joug est facile à porter, et mon fardeau, léger."

Entendre ces paroles, être touchée au plus profond, d'abord sans comprendre, puis en prenant conscience de ce que ça signifie. Pleurer de soulagement et de gratitude assise, semaine après semaine, devant ce Christ debout, bras largement ouverts. Tout déposer à ses pieds. Je te confie tout, sans toi, je ne peux rien, même plus respirer. Et repartir le coeur plus léger, apaisée, inspirer un air plus frais, sentir les forces revenir.
A ceux qui ne croient pas, à ceux qui doutent comme très longtemps j'ai douté, je demande comment quiconque aurait pu inventer tout ça ? Jamais aucun être humain, même cher, ne m'a jamais insufflé suffisamment de force pour continuer à vivre, à aimer, à espérer

Posté par ucem à 16:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,