23 juin 2020

QUAERERE DEUM - LA RÈGLE

La motivation de jeunes et de moins jeunes moines est très simple : leur objectif est de chercher Dieu, quaerere Deum. Au milieu de la confusion de ces temps où rien ne semble résister, les moines désirent la chose la plus importante : s´appliquer à trouver ce qui a de la valeur et demeure toujours, trouver la Vie elle-même. Afin de s´initier profondément à leur vocation, ils le font ensemble, et pour bien vivre leur mission : longtemps. Derrière le travail, la lectio, la prière, les obédiences, le chant, ils cherchent le définitif. Et par la Parole, ils se rendent attentifs à la réalité essentielle, à Dieu. Mais aussi - et surtout - attentifs les uns aux autres. Ainsi la parole divine travaillée dans les monastères bénédictins ne conduit pas uniquement sur la voie d'une mystique individuelle, mais elle nous introduit dans la communauté de tous ceux qui cheminent dans la foi. Après le temps et le travail, ce troisième numéro interroge les matériaux de la Règle de saint Benoît qui font sa puissance et sa pérennité, encore aujourd´hui.

UNE COPRODUCTION KTO/GRAND ANGLE PRODUCTION 2017 - Réalisé par Thibault Férié Documentaire du 09/01/2019.


13 juin 2020

L'AGNEAU MYSTIQUE

Posté par ucem à 01:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

19 janvier 2020

LOUANGE

20 octobre 2019

GILBERT, SÉBASTIEN, AMÉLIE...

Miracle de l'amour...

Quand la pauvreté du dehors rencontre la pauvreté du dedans, l'une venant au secours de l'autre et réciproquement...


19 octobre 2019

CHANT D'ALLÉGRESSE DU PÉLERIN

Psaume 83

02 De quel amour sont aimées tes demeures, Seigneur, Dieu de l'univers !

03 Mon âme s'épuise à désirer les parvis du Seigneur ; mon coeur et ma chair sont un cri vers le Dieu vivant !

04 L'oiseau lui-même s'est trouvé une maison, et l'hirondelle, un nid pour abriter sa couvée : tes autels, Seigneur de l'univers, mon Roi et mon Dieu !

05 Heureux les habitants de ta maison : ils pourront te chanter encore !

06 Heureux les hommes dont tu es la force : des chemins s'ouvrent dans leur coeur !

07 Quand ils traversent la vallée de la soif, ils la changent en source ; de quelles bénédictions la revêtent les pluies de printemps !

08 Ils vont de hauteur en hauteur, ils se présentent devant Dieu à Sion.

09 Seigneur, Dieu de l'univers, entends ma prière ; écoute, Dieu de Jacob.

10 Dieu, vois notre bouclier, regarde le visage de ton messie.

11 Oui, un jour dans tes parvis en vaut plus que mille. J'ai choisi de me tenir sur le seuil, dans la maison de mon Dieu, plutôt que d'habiter parmi les infidèles.

12 Le Seigneur Dieu est un soleil, il est un bouclier ; le Seigneur donne la grâce, il donne la gloire. Jamais il ne refuse le bonheur à ceux qui vont sans reproche.

13 Seigneur, Dieu de l'univers, heureux qui espère en toi !

AELF

03 octobre 2019

LA SOLITUDE

Dans ce nouveau numéro de La Foi prise au mot, nous nous intéressons à un mot : la solitude. Tout dans la Bible et dans la tradition chrétienne recommande la prise de distance envers la communauté : que l´on songe au désert de l´Exode qui constitue le peuple hébreu, à Élie au Carmel, à Jean Baptiste et à la longue tradition des ermites, moines, religieux. Pourtant, quelle épreuve quand cet isolement n´est pas choisi, et qu´il vient après un veuvage, des difficultés sociales, voire un travail trop absorbant qui coupe toutes les relations. Qu´est-ce qu´il y a de bon dans la solitude ? Y a-t-il une bonne et une mauvaise solitude ? Et comment transformer une solitude subie en solitude fructueuse ? Ce sont les questions que Régis Burnet posera à ses deux invités, Sandrine Caneri, bibliste orthodoxe, et Nathalie Nabert, universitaire, écrivain et poète. La Foi prise au Mot du 29/09/2019.

20 septembre 2019

LA RÉVOLUTION DE L'AMOUR COMMENCE PAR UN SOURIRE

Consolez les affligés - Père Jean-Philippe Chauveau - KTO

Posté par ucem à 03:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

24 juillet 2019

SAGESSE D'UN PAUVRE

En dépit des exhortations répétées à lire ce livre, j'ai longuement traîné des pieds. Un Frère nous en a fait la lecture au réfectoire. A mon retour, le temps était venu, je l'ai lu d'une traite. Lecture à haute voix, enregistrée pour l'écouter le soir, avant de m'endormir.

https://encrypted-tbn0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQuEYvyWWMPQFFUyT6JAk1KSwV5rZpmSFWwViv3BiWH0YYe09CapQ

Sagesse d'un pauvre, Eloi Leclerc (KTO)

Ah, Frère Léon, crois-moi, repartit François, ne te préoccupe pas tant de la pureté de ton âme. Tourne ton regard vers Dieu. Admire-le. Réjouis-toi de ce qu'il est, lui, toute sainteté. Rends-lui grâce à cause de lui-même. C'est cela même, petit frère, avoir le coeur pur. Et quand tu es ainsi tourné vers Dieu, ne fais surtout aucun retour sur toi-même. Ne te demande pas où tu en es avec Dieu. La tristesse de ne pas être parfait et de se découvrir pécheur est encore un sentiment humain, trop humain. Il faut élever ton regard plus haut, beaucoup plus haut. Il y a Dieu, l'immensité de Dieu et son inaltérable splendeur. Le coeur pur est celui qui ne cesse d'adorer le Seigneur vivant et vrai. Il prend un intérêt profond à la vie même de Dieu et il est capable, au milieu de toutes ses misères, de vibrer à l'éternelle innocence et à l'éternelle joie de Dieu. Un tel coeur est à la fois dépouillé et comblé. Il lui suffit que Dieu soit Dieu. En cela même il trouve toute sa paix, tout son plaisir. Et Dieu lui-même est alors toute sa sainteté.

Eloi Leclerc, Sagesse d'un pauvre, 1959