04 février 2020

PJ 210 - LA FOI, L'ESPÉRANCE, L'AMOUR

Je prie ardemment le Seigneur de daigner affermir ma foi pour que, dans la grisaille de la vie quotidienne, je ne me laisse pas gouverner par ma nature humaine, mais par l’esprit. Ah ! comme tout tire l’homme vers la terre, mais une foi vivante maintient l’âme dans des sphères supérieures et donne à l’amour-propre la place qui lui revient, c’est-à-dire la dernière ! PJ 210


08 janvier 2020

UNE PENSÉE POUR SAINT JOSEPH - L'ENFANT QUI FAIT SA CRÈCHE EN NOS ÂMES


À présent que l’Enfant de Noël est né dans nos cœurs, il nous revient de sauvegarder ce don précieux du Père. En effet, le péché vise le Christ en nous, il cherche à défigurer en nous le visage du Seigneur. Le vieil homme est prêt à tout pour se débarrasser de l’homme nouveau. La paix de Noël ne nous épargne pas la violence du combat spirituel. Saurons-nous protéger l’Enfant qui a fait sa crèche en nos âmes ? Saurons-nous entendre la voix de l’ange qui nous met en garde ? Oserons-nous partir dans la nuit, ne nous appuyant que sur la Parole de Dieu ?

Saint Joseph, défenseur de l’Enfant, protégez la grâce de notre baptême, faites de nous les saints dont le monde a besoin.

  fr. Dominique Joseph

19 décembre 2019

PJ 1711 - NOTRE-DAME DE LA MISÉRICORDE

Lorsque je suis restée seule à seule avec la Très Sainte Vierge - elle m'instruisit de la vie intérieure. Elle me disait  "La vraie grandeur de l'âme, c'est d'aimer Dieu et de s'humilier en Sa présence, s'oublier complètement soi-même, se sentir comme un rien, car le Seigneur est grand, mais Il ne se complaît que dans les humbles. Il s'oppose toujours aux orgueilleux.
PJ 1711

06 décembre 2019

PJ 1232 - NOTRE-DAME DE LA MISÉRICORDE

Ö Vierge Immaculée, En Toi se reflète pour moi le rayon de Dieu. Tu m'apprends comment aimer le Seigneur au milieu des orages, Tu es mon bouclier et ma protection contre l'ennemi. PJ 1232

14 novembre 2019

PJ 209 - SOUFFRANCE, MORT, CHOSES ULTIMES

Dans les souffrances, je ne cherche pas l'aide des créatures, mais Dieu est tout pour moi, bien que parfois, il me semble que même le Seigneur ne m'entend pas ; je m'arme de patience et de silence comme une colombe qui ne se plaint pas et n'a pas de peine quand on lui prend ses petits. Je veux planer dans l'ardeur même du soleil (...). PJ 209


29 octobre 2019

PJ 1325 - PROCLAMATION DU MYSTÈRE DE LA MISÉRICORDE DIVINE

Ô mon Dieu, que tout ce qui est en moi Te vénère, mon Créateur et Seigneur, et par chaque battement de mon coeur, je désire glorifier Ton insondable miséricorde. Je désire parler aux âmes de Ta bonté et les inciter à avoir confiance en Ta miséricorde - c'est ma mission que Toi-même Seigneur, Tu m'as assignée dans cette vie et dans la vie à venir. PJ 1325

19 octobre 2019

CHANT D'ALLÉGRESSE DU PÉLERIN

Psaume 83

02 De quel amour sont aimées tes demeures, Seigneur, Dieu de l'univers !

03 Mon âme s'épuise à désirer les parvis du Seigneur ; mon coeur et ma chair sont un cri vers le Dieu vivant !

04 L'oiseau lui-même s'est trouvé une maison, et l'hirondelle, un nid pour abriter sa couvée : tes autels, Seigneur de l'univers, mon Roi et mon Dieu !

05 Heureux les habitants de ta maison : ils pourront te chanter encore !

06 Heureux les hommes dont tu es la force : des chemins s'ouvrent dans leur coeur !

07 Quand ils traversent la vallée de la soif, ils la changent en source ; de quelles bénédictions la revêtent les pluies de printemps !

08 Ils vont de hauteur en hauteur, ils se présentent devant Dieu à Sion.

09 Seigneur, Dieu de l'univers, entends ma prière ; écoute, Dieu de Jacob.

10 Dieu, vois notre bouclier, regarde le visage de ton messie.

11 Oui, un jour dans tes parvis en vaut plus que mille. J'ai choisi de me tenir sur le seuil, dans la maison de mon Dieu, plutôt que d'habiter parmi les infidèles.

12 Le Seigneur Dieu est un soleil, il est un bouclier ; le Seigneur donne la grâce, il donne la gloire. Jamais il ne refuse le bonheur à ceux qui vont sans reproche.

13 Seigneur, Dieu de l'univers, heureux qui espère en toi !

AELF

27 août 2019

LIEU DE SÉCURITÉ - PSAUME 91

Ps 91, 1-2

Posté par ucem à 13:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,

19 décembre 2018

COMMENT LE SOLDAT DE JÉSUS-CHRIST DOIT SE METTRE EN CAMPAGNE DÈS LE MATIN

La première chose que vous avez à faire à votre réveil, c’est d’ouvrir les yeux de l’âme et de vous considérer comme en un champ clos, avec cette loi expresse que celui qui ne combat pas doit périr à jamais. Là, vous vous figurerez être en présence de votre ennemi, je veux dire de cette inclination mauvaise que vous avez déjà entrepris de combattre et qui se tient tout armée pour vous blesser et vous donner la mort. À votre droite, vous verrez Jésus-Christ votre invincible capitaine, la Vierge Marie avec Saint Joseph son époux bien-aimé, d’innombrables troupes d’anges et de saints, parmi lesquels l’archange saint Michel ; à votre gauche, vous verrez le démon et ses satellites prêts à exciter la passion ennemie et à vous persuader de céder à ses suggestions. Vous vous imaginerez alors entendre la voix de votre ange gardien, vous parlant de la sorte : « Vous avez aujourd’hui à combattre contre cet ennemi, et contre d’autres encore. Ne craignez point, ne perdez point courage ; ne cédez ni à la frayeur ni à quelque considération que ce soit ; car votre Seigneur et votre capitaine est ici près de vous avec ses glorieuses phalanges, pour combattre avec elles contre vos ennemis et il ne souffrira pas qu’ils vous soumettent par la force ou la ruse. Demeurez ferme, faites-vous violence, quoiqu’il doive vous en coûter parfois. Criez souvent au secours du plus profond de votre cœur ; appelez à votre aide votre Seigneur, la Vierge Marie et tous les saints, et vous remporterez infailliblement la victoire. « Si vous êtes faible et peu aguerri, si vos ennemis sont forts et nombreux, songez que les troupes de celui qui vous a créé et racheté sont plus nombreuses encore, que votre Dieu est infiniment plus puissant que votre ennemi et qu’il désire bien plus ardemment vous sauver que le démon ne désire vous perdre. Combattez donc ; et ne vous lassez jamais de souffrir : de cette fatigue, de la violence que l’on déploie contre ses mauvaises inclinations, de la peine que l’on éprouve à surmonter les habitudes mauvaises, naissent la victoire et ce trésor inestimable qui procure le royaume du Ciel, et l’éternelle union de l’âme avec son Dieu. « Vous commencerez le combat au nom du Seigneur et vous prendrez pour armes la défiance de vous-même, la confiance en Dieu, la prière et l’exercice de vos puissances spirituelles. Vous appellerez au combat cet ennemi et cette passion que vous vous êtes proposé de vaincre, selon l’ordre indiqué ci-dessus ; vous lui apposerez tantôt la résistance, tantôt la haine, tantôt les actes de la vertu contraire, lui donnant ainsi coup sur coup des blessures mortelles, pour plaire aux regards de votre divin Maître qui est là, avec toute l’Église triomphante, à contempler votre combat. « Je vous répète que vous ne devez point vous lasser de combattre, mais considérer l’obligation qui nous incombe à tous de servir Dieu et de lui plaire, et la nécessité où nous sommes de combattre, attendu que nous ne pouvons abandonner le champ de bataille sans être blessés et blessés à mort. « J’ajoute qu’en fuyant loin de Dieu comme un rebelle, et en vous donnant au monde et aux plaisirs de la chair, vous n’échapperez point à la peine. Il vous faudra combattre malgré vous, et vous serez en butte à tant de contrariétés que vous sentirez souvent la sueur inonder votre front et des angoisses mortelles pénétrer votre cœur. « Considérez ici quelle folie il y aurait à s’imposer un travail si rude, avec la perspective de tourments infiniment plus horribles et d’une mort éternelle, et cela pour échapper à une peine passagère qui nous conduit à la vie éternelle et infiniment heureuse où l’âme jouit de la présence de son Dieu ».

Extrait de Le combat spirituel par Laurent Scupoli - chapitre XVI

Source

27 novembre 2018

QUAND LES RÉSERVES DIMINUENT, PAS DE CRAINTE, LE SEIGNEUR LES RENOUVELLE

Ainsi parle le Seigneur, Dieu d’Israël :
« Jarre de farine point ne s’épuisera,
vase d’huile point ne se videra,
jusqu’au jour où le Seigneur donnera la pluie pour arroser la terre. »
1R 17, 14

AELF