05 septembre 2019

LA CONTEMPLATION DANS LA VIE QUOTIDIENNE PJ 147

Je me rappelle que j'ai reçu le plus de lumière pendant les adorations que je faisais une demi-heure chaque jour, durant le Carême, allongée les bras en croix devant le Très Saint Sacrement. J'approndis alors la connaissance de moi-même et de Dieu. (...) PJ 147


28 mars 2019

MON HEURE DE CIEL, C'EST MON HEURE D'ADORATION

Mon heure de ciel, c'est celle-ci, mon Jésus, c'est mon heure d'adoration ; l'heure pendant laquelle, agenouillé devant vous, nous nous regardons mutuellement ; l'heure où vous me bénissez tandis que je suis anéanti à vos pieds.

Je viens ici, mon Jésus, pour vous ouvrir mon cœur et vous découvrir mes misères, pour vous parler et pour écouter votre douce voix, pour vous prendre dans mes bras et vous presser contre mon cœur. Je viens vous raconter mes peines secrètes pendant cette adoration d'amour et pleurer avec vous et pour les mêmes causes.

Pendant cette heure, le monde n'existe plus pour moi : je n'ai plus ni parents, ni famille, ni amis, ni rien d'autre. Rien que vous et moi, mon Jésus Eucharistie ! Vous et moi unissant, identifiant nos âmes, nos cœurs et nos volontés ! Une seule chose, pendant ces minutes précieuses peut entrer dans mon cœur pour y accompagner l'amour, c'est la douleur : douleur de vous avoir offensé et si peu aimé, douleur de ne pouvoir travailler pour vous comme je le voudrais, douleur de voir tant d'âmes se perdre. Et la considération de votre amour, ô Jésus adoré, augmente encore cette douleur.

C'est ici, Seigneur, que vous m'animez à suivre vos traces, à porter sans cesse la Croix. C'est ici que vous me fortifiez et que vous me pardonnez mes fautes ! C'est ici que vous me rappelez mes misères et m'enseignez le moyen d'y porter remède. C'est ici que vous m'entrouvrez votre Cœur, asile assuré des coupables, lieu de repos pour les âmes fatiguées, fraîche oasis pour ceux qui traversent le désert du monde.

Ô amoureux Jésus qui vivez en aimant, qui aimez en mourant, qui aimez éternellement !

Concepción Cabrera de Armida

Posté par ucem à 20:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

22 novembre 2018

DE SAINT GRÉGOIRE DE NAZIANZE

C’est en toi que nous reposons, Verbe de Dieu, quand nous restons chez nous ; à toi nous attachons notre loisir.
Assis, nous sommes à toi ; à toi en nous levant et en nous arrêtant ; à toi encore quand nous partons ; et maintenant, c’est sur tes indications que nous marchons droit devant nous.
Mais puisses-tu m’envoyer l’un de tes anges pour me guider,
un accompagnateur favorable qui me conduirait au moyen d’une colonne de feu et de nuée, qui d’un mot fendrait la mer et arrêterait les cours d’eau, qui dispenserait avec largesse une nourriture venue d’en haut comme d’en bas.

Le sentier ardu et escarpé, tu le rendrais lisse et praticable pour moi qui suis ton serviteur, comme souvent déjà auparavant, en m’abritant sous ta main tu m’as sauvé des dangers de terre et de mer, de terribles maladies et de situations pénibles.
Après avoir trouvé une issue favorable à notre voyage, vers nos amis et nos parents retournons joyeux pour les retrouver en joie quand nous paraîtrons chez nous au terme de nos peines.

Posté par ucem à 20:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

13 avril 2017

FÊTE DE LA MISÉRICORDE DIVINE À L'ÉGLISE SAINT SULPICE À PARIS

L'association pour la Miséricorde Divine organise comme chaque année la Fête de la Miséricorde Divine à l'église Saint-Sulpice, ne ratez pas ce grand événement ! Les 22 et 23 avril 2017.
Cette année nous aurons la joie d'accueillir les Petits Chanteurs à la Croix de Bois, l'abbé Hervé Grosjean, le père Daniel-Ange et Monseigneur Thierry Scherrer, évêque du diocèse de Laval

Les 22 et 23 avril 2017

Église Saint Sulpice

Avec :

L'abbé Hervé Grosjean Mgr Thierry Scherrer Père Daniel Ange Petits Chanteurs à la Croix de Bois
Abbé Grosjean  -  Mgr Thierry  Scherrer  -  Père Daniel Ange  -  Petits chanteurs de la Croix de bois

Au programme: 

Samedi 22 Avril 2017 : 

•16h00 : Confessions et vénération des reliques de sainte Faustine, saint Jean-Paul II et du bx Michel Sopocko ;

•17h30 : Enseignement de l’abbé Hervé Grosjean ;

•18h45 : Messe du jour, présidée par l’abbé Hervé Grosjean et animée par les Petits Chanteurs à la Croix de Bois

•20h15 : Adoration et Procession du Très-Saint-Sacrement. Clôture de la Neuvaine à la Miséricorde.

Dimanche 23 avril 2017 : Fête de la Miséricorde Divine 

• 13h00 : Messe solennelle de la Miséricorde Divine, présidée par Mgr Thierry Scherrer, évêque de Laval et animée par les Petits Chanteurs à la Croix de Bois ;

• 14h30 : Adoration silencieuse du Saint-Sacrement  ;

• 15h00 : Heure de la Miséricorde avec chapelet à la Miséricorde Divine et procession du Saint-Sacrement ;

• 15h45 : Enseignement du Père Daniel Ange.

Venez partager avec nous la joie de la Miséricorde  !

Source : Pour la miséricorde divine - Jésus, j'ai confiance en toi

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

06 avril 2017

PRIÈRE DE CARÊME - SAINT ANSELME

Seigneur mon Dieu, donne à mon cœur de te désirer ; en te désirant, de te chercher ; en te cherchant, de te trouver ; en te trouvant, de t’aimer ; et en t’aimant, de racheter mes fautes ; et une fois rachetées, de ne plus les commettre.
Seigneur mon Dieu, donne à mon cœur la pénitence, à mon esprit le repentir, à mes yeux la source des larmes, et à mes mains la largesse de l’aumône.
Toi qui es mon Roi, éteins en moi les désirs de la chair, et allume le feu de ton amour. Toi qui es mon Rédempteur, chasse de moi l’esprit d’orgueil, et que ta bienveillance m’accorde l’esprit de ton humilité. Toi qui es mon Sauveur, écarte de moi la fureur de la colère, et que ta bonté me concède le bouclier de la patience.
Toi qui es mon Créateur, déracine de mon âme la rancœur, pour y répandre la douceur d’esprit. Donne-moi, Père très bon, une foi solide, une espérance assurée et une charité sans faille.
Toi qui me conduis, écarte de moi la vanité de l’âme, l’inconstance de l’esprit, l’égarement du cœur, les flatteries de la bouche, la fierté du regard.
Ô Dieu de miséricorde, je te le demande par ton Fils bien-aimé, donne-moi de vivre la miséricorde, l’application à la piété, la compassion avec les affligés, et le partage avec les pauvres.

Saint Anselme (1033-1109), Oratio X

Posté par ucem à 19:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

02 février 2017

PRÉSENTATION DE JÉSUS AU TEMPLE

https://scontent-cdg2-1.xx.fbcdn.net/v/t1.0-9/16143061_1417615734929238_4978417159611889596_n.jpg?oh=507d8ca5f30ceff9501ac99fff887977&oe=5923E28B

Le silence de Marie

C'est le partage de la Vierge, en ce saint temps d'être en silence. C'est son état, c'est sa voie, c'est sa vie. Sa vie est une vie de silence qui adore la parole Eternelle. En voyant devant ses yeux, en son sein, en ses bras cette même Parole, la Parole substantielle du Père, être muette et réduite au silence par l'état de son enfance elle rentre en un nouveau silence et y est transformée à l'exemple du Verbe Incarné qui est son Fils, son Dieu et son unique amour. Et sa vie se passe ainsi de silence en silence d'adoration en silence de transformation ; son esprit et ses sens conspirant également à former et perpétrer en elle cette vie de silence ; et toutefois un sujet si grand, si présent et si propre à elle serait bien digne de ses paroles et de ses louanges. A qui Dieu appartient-il de plus près qu'à Marie qui est sa mère, et ce qui ne convient qu'à elle, elle est sa Mère en la terre sans Père, comme Dieu est son Père au ciel sans Mère ? Qui a donc plus de droit de parler de lui, qu'elle qui lui tient lieu de père et de mère tout ensemble, et ne partage avec aucun la substance nouvelle dont il l'a revêtue ? Qui connaît mieux l'état, les grandeurs, les bassesses de Jésus que Marie, en laquelle il a reposé neuf mois, et de laquelle il a pris ce petit corps qui couvre la splendeur de la divinité, comme une nuée légère qui cache un soleil, et comme un voile délié qui nous cache le vrai sanctuaire ? Qui parlerait plus dignement, plus hautement, plus divinement de choses si grandes, si profondes, si divines, que celle qui est la Mère du Verbe Eternel, et en laquelle et par laquelle ces choses-là même ont été accomplies et qui est la seule personne que la Trinité a choisie et jointe à soi pour opérer ces merveilles ? Et toutefois elle est en silence, ravie par le silence de son Fils Jésus. Et c'est un des effets sacrés et divins du silence de Jésus, de mettre la très sainte mère de Jésus en une vie de silence ; silence humble, profond et adorant plus saintement et plus disertement la sapience incarnée, que les paroles ni des hommes ni des anges. Ce silence de la Vierge n'est pas un silence de bégaiement et d'impuissance, c'est un silence de ravissement, c'est un silence plus éloquent dans les louanges de Jésus que l'éloquence même. C'est un effet puissant et divin dans l'ordre de la grâce, c'est-à-dire un silence opéré par un silence de Jésus, qui imprime ce divin effet en sa mère, et qui la tire à soi dans son propre silence, et qui absorbe en sa divinité toute parole et pensée de sa créature. Aussi est-ce une merveille de voir qu'en cet état de silence et d'enfance de Jésus tout le monde parle, et Marie ne parle point, le silence de Jésus ayant plus de puissance de la tenir en un sacré silence que les paroles ni des anges ni des saints n'ont de force à la mettre en propos et la faire parler de choses si dignes de louanges et que le ciel et la terre unanimement célèbrent et adorent. Les anges en parlent et entre eux-mêmes et aux pasteurs, et Marie est en silence. Les pasteurs courent et parlent, et Marie est en silence. Les rois arrivent, parlent et font parler toute la ville, tout l'Etat et tout le sacré synode de Judée, et Marie est en retraite et en silence. Tout l'Etat est ému et chacun s'étonne et parle du nouveau roi recherché par les rois, et Marie est en son repos et sacré silence. Siméon parle au Temple et Anne la Prophétesse, et tous ceux qui attendent le salut d'Israël, et Marie offre, donne, reçoit et rapporte son Fils en silence, tant le silence de Jésus a de puissance et d'impression secrète sur l'esprit et le coeur de la Vierge, et la tient puissamment et divinement occupée et ravie en silence. Car aussi durant tout le temps de son enfance, nous n'avons que ces paroles qui nous soient rapportées de la conduite de la Vierge et de sa piété au regard de son Fils, et des choses qui sont dites de lui et accomplies par en lui : « Maria autem conservabat omnia verba haec conferens in corde suo. »

Le cardinal Pierre de Bérulle - Opuscules de piété

Source

05 mars 2015

ÉCOLE D'ORAISON #1

Sur les conseils de mon directeur spirituel, je me suis inscrite à l'école d'oraison de ma paroisse.
Je transcris ici quelques notes prises lors de cette première rencontre à l'école d'oraison du Père Antoine d'Augustin et je les partage avec vous au cas où ça pourrait vous être utile.
Si vous sentez une inclinaison pour l'oraison, le mieux, je crois, est de rejoindre un groupe pour démarrer.
***

Si vous êtes ce que vous devez être, vous mettrez le feu au monde.
Jean-Paul II
Pour ce faire, le point d'appui c'est Jésus et le levier c'est l'oraison.
Qu'est-ce que l'oraison
C'est un commerce d'amitié où l'on s'entretien seul à seul avec Dieu dont on se sait aimé.
L'âme se refugie au centre d'elle-même comme dans une place forte.
Sainte Thérèse d'Avila
Le commerce d'amitié est
- un échange entre Dieu et moi
- une prise de contact avec Dieu
- actualisation de ma personne
Je lui donne ma bonne volonté avec mon histoire, mes difficultés etc, je viens "comme je suis", je lui donne ma présence, mon coeur, mon âme. En échange, Dieu se donne lui-même.
Il fait 98% du "travail."
Comment se rendre compte de l'action de Dieu pendant l'oraison
On S'en rend compte après.
On ne le sent pas, on sent l'obscurité (on entend le bruit, la chaise qui grince et pourtant, Dieu est bien là, dan "l'obscurité")
C'est la foi qui donne donne accès au coeur de Dieu.
L'oraison, c'est deux amours qui se cherchent, se quittent et se cherche à nouveau (Cf Le cantique des cantiques).
Dieu se donne mais on ne le ressent pas.
On ne le possède pas pour qu'on en ait toujours le désir (on ne le quittera plus quand on sera "mort").
Pour ceux qui ne tiennent pas en place, on peut faire oraison en marchant.
L'oraison des malades atteint plus vite le coeur de Dieu.
Comment savoir si j'ai bien prié
En posant des actes de foi.
Père Chaffanjon : je l'avise et il m'avise
(je l'avieuse et il m'avieuse : soupeser la valeur. Pèse la grandeur de Dieu)
L'oraison se fait dans la liberté
On n'apprend pas à être amoureux, on n'apprend pas à faire oraison.
Quand on est distrait, revenir à l'oraison.
Quand une même distraction revient sans cesse, s'y pencher.
Les fruits de l'oraison
La souplesse spirituelle (qualité de l'Esprit Saint).
On est plus souple pour faire ce que Dieu veut qu'on fasse.
L'intimité se noue par la foi : c'est une force reçue au baptême.
Dès que par un acte de foi je dis Je crois en Dieu, je touche la substance divine de Dieu.
Je crois - j'accepte - Dieu se diffuse en nous
Plus il nous donne sa lumière moins on voit que c'est Lui.
On n'y voit rien.
On sait que c'est Lui mais c'est l'obscurité., on ne le voit pas (comme les phares d'une voiture dans la nuit).
L'intelligence et l'imagination s'agitent car elles ne sont plus sollicitée. Continuer sans s'occuper des distrations.Quand on touche Dieu par la foi, la force entre en nous (on retrouve le sens de la vie, nous sommes vitalisés, divinisés).

Evangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 9, 20-22

20 Et voici qu’une femme souffrant d’hémorragies depuis douze ans s’approcha par-derrière et toucha la frange de son vêtement.
21 Car elle se disait en elle-même : « Si je parviens seulement à toucher son vêtement, je serai sauvée. »
22 Jésus se retourna et, la voyant, lui dit : « Confiance, ma fille ! Ta foi t’a sauvée. » Et, à l’heure même, la femme fut sauvée.
AELF

Nous demeurons avec nos défauts et nos qualités mais l'oraison porte ses fruits : les actes viennent.
L'oraison est dfficile par manque habitude mais nous sommes faits pour ça.
Soutenir l'oraison
par la lecture du nouveau ou de l'ancien testament, utiliser l'intelligence.
On va à Dieu par l'intelligence même si le contact ne s'effectue pas par elle.
Pendant l'oraison, Jésus prend notre coeur, le retourne, l'oriente et le nourrit.
L'oraison est différente des autres formes de prière (louange, prière vocale, chapelet etc).
Quand c'est trop difficile, on parle à Dieu. On peut dire des psaumes, le chapelet, une prière vocale, creuser une idée (le temple par exemple).
L'oraison n'est pas l'adoration
L'adoration est un mouvement d'offrande, c'est l'élévation du corps du Christ par lui avec lui et en lui. .
Beaucoup de gens confondent et font oraison à l'adoration.
[oraison+Augustin.jpg]
Source

***
Les oraisons des débutants