29 octobre 2015

JÉRUSALEM, JÉRUSALEM, COMBIEN DE FOIS J'AI VOULU RASSEMBLER TES ENFANTS

Jeudi de la 30e semaine du temps ordinaire

Les textes du jour

***

Commentaire du jour
Saint Jérôme (347-420), prêtre, traducteur de la Bible, docteur de l'Église
Traité sur le psaume 95 : CCL 78, p. 154-155 ; Lettre 58,2-4 : PL 22, 580 (trad. Orval)

« Jérusalem, Jérusalem, combien de fois j'ai voulu rassembler tes enfants »

    La croix du Christ est le soutien du genre humain : sur cette colonne est bâtie sa demeure. Quand je parle de la croix, je vise non pas le bois mais la Passion. Cette croix, elle se trouve aussi bien en Bretagne qu'en Inde, et dans l'univers entier... Heureux celui qui porte dans son cœur la croix et la résurrection, ainsi que le lieu de la naissance et le lieu de l'ascension du Christ. Heureux celui qui possède Bethléem dans son cœur et dans le cœur de qui le Christ naît chaque jour... Heureux celui dans le cœur de qui le Christ ressuscite chaque jour parce que chaque jour il fait pénitence pour ses péchés même légers. Heureux celui qui chaque jour s'élève du Mont des Oliviers au Royaume des cieux, là où sont grasses les olives et où naît la lumière du Christ...

    Ce n'est pas d'avoir été à Jérusalem, mais d'avoir bien vécu à Jérusalem que l'on doit se féliciter. La cité qu'il faut chercher, ce n'est pas celle qui a tué les prophètes et versé le sang du Christ, mais celle qu'un fleuve impétueux met en liesse (Ps 46,5), celle qui, bâtie sur une montagne, ne peut être cachée (Mt 5,12), celle que l'apôtre Paul proclame la mère des saints et en laquelle il se réjouit de résider avec les justes (Ga 4,26-27)

Source : Evangile au quotidien

Méditation


17 octobre 2015

L'ESPRIT VOUS ENSEIGNERA À CETTE HEURE-LÀ CE QU'IL FAUDRA DIRE

Une méditation pour aujourd'hui   samedi  17  octobre  2015    

« L’Esprit Saint vous enseignera à cette heure-là ce qu’il faudra dire »


1ère lecture, Rm 4, 13.16-18

Frères, Dieu a promis à Abraham et à sa descendance qu'ils recevraient le monde en héritage, non pas en accomplissant la Loi mais en devenant des justes par la foi. C'est donc par la foi qu'on devient héritier ; ainsi, c'est un don gratuit, et la promesse demeure valable pour tous ceux qui sont descendants d'Abraham, non seulement parce qu'ils font partie du peuple de la Loi, mais parce qu'ils partagent la foi d'Abraham, notre père à tous. C'est bien ce qui est écrit : J'ai fait de toi le père d'un grand nombre de peuples. Il est notre père devant Dieu en qui il a cru, Dieu qui donne la vie aux morts et qui appelle à l'existence ce qui n'existait pas. Espérant contre toute espérance, il a cru, et ainsi il est devenu le père d'un grand nombre de peuples, selon la parole du Seigneur : Vois quelle descendance tu auras !

Psaume, Ps 104 (105), 4a.6a.7, 8-9, 42-43

Cherchez le Seigneur et sa puissance, vous, la race d'Abraham son serviteur. Le Seigneur, c'est lui notre Dieu : ses jugements font loi pour l'univers. Il s'est toujours souvenu de son alliance, parole édictée pour mille générations : Promesse faite à Abraham, garantie par serment à Isaac. Il s'est ainsi souvenu de la parole sacrée et d'Abraham, son serviteur ; il a fait sortir en grande fête son peuple, ses élus, avec des cris de joie !

Evangile selon St Luc, chapitre 12, 8-12

Je vous le dis : quiconque se sera déclaré pour moi devant les hommes, le Fils de l’homme aussi se déclarera pour lui devant les anges de Dieu.
Mais celui qui m’aura renié en face des hommes sera renié à son tour en face des anges de Dieu. Quiconque dira une parole contre le Fils de l’homme, cela lui sera pardonné ; mais si quelqu’un blasphème contre l’Esprit Saint, cela ne lui sera pas pardonné.
Quand on vous traduira devant les gens des synagogues, les magistrats et les autorités, ne vous inquiétez pas de la façon dont vous vous défendrez ni de ce que vous direz.
Car l’Esprit Saint vous enseignera à cette heure-là ce qu’il faudra dire. »

Prières

Prière d'introduction
Seigneur, « En toi, j’ai mis ma confiance, ô Dieu très saint, toi seul est mon espérance et mon soutien ; c’est pourquoi je ne crains rien, je crois en toi, ô Dieu très Saint ».

Demande
Attitude d’abandon dans le Seigneur dans ma vie quotidienne.

Points de réflexion

1. « Mais si quelqu’un blasphème contre l’Esprit Saint, cela ne lui sera pas pardonné ». S’il y a quelques passages dans l’Évangile qui paraissent difficiles à comprendre, celui-ci en est un. Comment cela se fait-il qu’un péché ne puisse pas être pardonné ? Le Christ n’est-il pas venu sur terre, mourir et ressusciter pour nous parler de la miséricorde infinie de Dieu ? Cette année de la miséricorde accordée par le Saint-Père n’ouvre-t-elle pas la porte et le cœur à l’abondance du cœur de Dieu ? Alors pourquoi une parole ou un acte volontaire et conscient ? puisque telle est la définition du péché ? prononcés contre l’Esprit Saint ne pourraient-ils pas être remis comme les autres ?
Le pape Jean-Paul II nous éclaire à ce sujet dans sa lettre encyclique Dominum et vivificantem (1986) : « Pourquoi le blasphème contre l’Esprit Saint est-il impardonnable ? (...) Parce qu’il consiste à refuser de recevoir le salut que Dieu offre à l’homme par l’Esprit Saint ». Nous devons bien comprendre, en effet, que si le péché abîme la vie de Dieu en nous, la fermeture à sa miséricorde, le refus des « perches » lancées dans nos vies par l’Esprit Saint à travers les petits riens de la vie quotidienne l’étouffe véritablement et l’anéantit. C’est aussi ce que l’on appelle « le péché contre l’Esprit » de l’Évangile d’aujourd’hui.
Fermons les yeux quelques instants et regardons au fond de notre cœur : quelle est mon attitude face à ce Dieu qui cherche par tous les moyens mon salut ? Ai-je confiance en lui ? Sais-je abandonner entre ses mains mes préoccupations quotidiennes ?

2. Puisqu’il en est ainsi, puisque la méfiance et la fermeture à l’Esprit Saint est si néfaste, portons une attention toute particulière à « l’après-péché » : lorsque je m’enfonce dans mes propres péchés et que l’un conduit irrémédiablement à un autre, quelle est mon attitude ? Est-ce que, cultivant la tristesse de ma chute, je m’enlise dans un esprit négatif et fataliste ? Est-ce que je refuse indirectement, mais bien réellement, de me tourner vers la bonté de Dieu sous prétexte que de toute manière je n’en suis pas digne, que je retombe toujours dans les mêmes faiblesses et que je n’y arriverai jamais, que j’ai essayé trop de fois ? Ou bien, aussitôt tombé, ai-je le réflexe de m’offrir joyeusement au pardon de Jésus afin de ne pas le priver de sa joie de faire miséricorde ? Rappelons-nous le verset de Luc 15, 7 : « C’est ainsi, je vous le dis, qu’il y aura plus de joie dans le ciel pour un seul pécheur qui se repent (...) ». Le sacrement de réconciliation pardonne, purifie et fortifie ! Il fortifie justement les aspects de ma vie qui sont faibles et fragiles.

Dialogue avec le Christ
Seigneur, envoie ton Esprit consolateur dans nos vies ! Qu’il vienne visiter nos inquiétudes, nos préoccupations mais aussi nos joies.

Résolution
Trouver un moment dans la semaine pour aller me confesser et remettre avec confiance mes préoccupations, mes faiblesses, mes péchés.

 

Cette méditation a été écrite par Chantal de Baillenx, consacrée de Regnum Christi

SOURCE : catholique.org

Posté par ucem à 19:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

06 août 2015

MÉDITATION - LA TRANSFIGURATION

Une méditation pour aujourd'hui   jeudi  6  août  2015    

La Transfiguration


1ère lecture, Dn 7, 9-10.13-14

Je continuai à regarder : des trônes furent disposés, et un Vieillard prit place ; son habit était blanc comme la neige, et les cheveux de sa tête, comme de la laine immaculée ; son trône était fait de flammes de feu, avec des roues de feu ardent. Un fleuve de feu coulait, qui jaillissait devant lui. Des millions d'êtres le servaient, des centaines de millions se tenaient devant lui. Le tribunal prit place et l'on ouvrit des livres. Je regardais, au cours des visions de la nuit, et je voyais venir, avec les nuées du ciel, comme un Fils d'homme ; il parvint jusqu'au Vieillard, et on le fit avancer devant lui. Et il lui fut donné domination, gloire et royauté ; tous les peuples, toutes les nations et toutes les langues le servirent. Sa domination est une domination éternelle, qui ne passera pas, et sa royauté, une royauté qui ne sera pas détruite.

Psaume, Ps 96 (97), 1-2, 4-5ab, 6.9

Le Seigneur est roi ! Exulte la terre ! Joie pour les îles sans nombre ! Ténèbre et nuée l'entourent, justice et droit sont l'appui de son trône. Quand ses éclairs illuminèrent le monde, la terre le vit et s'affola ; Les montagnes fondaient comme cire devant le Seigneur, devant le Maître de toute la terre. Les cieux ont proclamé sa justice, et tous les peuples ont vu sa gloire. Tu es, Seigneur, le Très-Haut sur toute la terre : tu domines de haut tous les dieux.

Evangile selon St Marc, chapitre 9, 2-10

Six jours après, Jésus prend avec lui Pierre, Jacques et Jean, et les emmène, eux seuls, à l’écart sur une haute montagne. Et il fut transfiguré devant eux.
Ses vêtements devinrent resplendissants, d’une blancheur telle que personne sur terre ne peut obtenir une blancheur pareille.
Élie leur apparut avec Moïse, et tous deux s’entretenaient avec Jésus.
Pierre alors prend la parole et dit à Jésus : « Rabbi, il est bon que nous soyons ici ! Dressons donc trois tentes : une pour toi, une pour Moïse, et une pour Élie. »
De fait, Pierre ne savait que dire, tant leur frayeur était grande.
Survint une nuée qui les couvrit de son ombre, et de la nuée une voix se fit entendre : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé : écoutez-le ! »
Soudain, regardant tout autour, ils ne virent plus que Jésus seul avec eux.
Ils descendirent de la montagne, et Jésus leur ordonna de ne raconter à personne ce qu’ils avaient vu, avant que le Fils de l’homme soit ressuscité d’entre les morts.
Et ils restèrent fermement attachés à cette parole, tout en se demandant entre eux ce que voulait dire : « ressusciter d’entre les morts ».

Prières

Prière d'introduction
Jésus, tu es le Seigneur de la vie et de l’histoire. C’est toi qui donnes un sens à l’histoire de tous les hommes, car c’est toi qui leur apportes à tous le salut. Seigneur, j’espère en toi.

Demande
Garder l’espérance dans les moments difficiles.

Points de réflexion

1. Pendant la plus grande partie de sa vie, Jésus est resté discret, un homme normal, travaillant comme charpentier avec Joseph. Jésus semblait être un habitant de Nazareth comme tous les autres. Au cours de sa vie publique, les choses changèrent, car Jésus se manifesta comme le Messie avec de nombreux miracles. Mais le seul moment où nous le voyons resplendir de sa divinité dans son propre corps, avant la Résurrection, est lors de la Transfiguration.

2. Jésus voulait sans doute affirmer la foi de ces trois disciples qu’il a pris avec lui, avant que ne viennent les épreuves de la Passion. Le Jésus des miracles et de la Transfiguration n’est en effet pas séparable du Jésus souffrant et mourant sur la croix. Au début de la Passion, tous les disciples prirent la fuite. Et Pierre reniera même publiquement Jésus. Et pourtant ils avaient vu Jésus transfiguré, ils avaient aussi, peu avant la Passion, assisté à la résurrection de Lazare, et ils avaient été témoins de tant de miracles.

3. Dans notre vie, les moments joyeux alternent aussi avec des moments de souffrances, des moments où tout semble plus difficile, voire parfois où il semble impossible d’aller de l’avant. Il est facile de croire et d’espérer quand tout va bien. Il est bien plus difficile de le faire dans les épreuves de la vie, que ce soient les nôtres ou celles de nos proches. C’est dans ces moments que l’on sait si l’on a la foi et si l’on espère vraiment dans le Seigneur. Quand tout semble perdu, mettons-nous encore notre confiance en lui ? Ou, comme les disciples, préférons-nous nous enfuir et aller voir ailleurs ? Cette vie est celle de la lutte pour la foi. Au Paradis, enfin, nous verrons Dieu face à face comme il est, et notre joie sera complète.

Dialogue avec le Christ
Seigneur, merci de venir affirmer ma foi. Aide-moi à profiter des moments de joies, des moments d’une expérience spirituelle plus forte pour renforcer ma foi. Aide-moi à garder cette foi tout au long de ma vie.

Résolution
Prendre la résolution de me tourner vers Jésus lors des prochains moments difficiles que je vivrai.

 

Cette méditation a été écrite par Frère Jean Marie Fornerod, LC

Source : catholique.org

18 février 2015

PRIÈRE POUR LE CARÊME

Seigneur mon Dieu, donne à mon cœur de te désirer ; en te désirant, de te chercher ; en te cherchant, de te trouver ; en te trouvant, de t’aimer ; et en t’aimant, de racheter mes fautes ; et une fois rachetées, de ne plus les commettre.

Seigneur mon Dieu, donne à mon cœur la pénitence, à mon esprit le repentir, à mes yeux la source des larmes, et à mes mains la largesse de l’aumône.

Toi qui es mon Roi, éteins en moi les désirs de la chair, et allume le feu de ton amour. Toi qui es mon Rédempteur, chasse de moi l’esprit d’orgueil, et que ta bienveillance m’accorde l’esprit de ton humilité. Toi qui es mon Sauveur, écarte de moi la fureur de la colère, et que ta bonté me concède le bouclier de la patience.

Toi qui es mon Créateur, déracine de mon âme la rancœur, pour y répandre la douceur d’esprit. Donne-moi, Père très bon, une foi solide, une espérance assurée et une charité sans faille.

Toi qui me conduis, écarte de moi la vanité de l’âme, l’inconstance de l’esprit, l’égarement du cœur, les flatteries de la bouche, la fierté du regard.

Ô Dieu de miséricorde, je te le demande par ton Fils bien-aimé, donne-moi de vivre la miséricorde, l’application à la piété, la compassion avec les affligés, et le partage avec les pauvres.

Saint Anselme (1033-1109), Oratio X

***

TEMPS LITURGIQUES

Posté par ucem à 01:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

25 novembre 2014

PRÉPARATION AU SACREMENT DE MARIAGE #2

09 À l’adresse de certains qui étaient convaincus d’être justes et qui méprisaient les autres, Jésus dit la parabole que voici :
10 « Deux hommes montèrent au Temple pour prier. L’un était pharisien, et l’autre, publicain (c’est-à-dire un collecteur d’impôts).
11 Le pharisien se tenait debout et priait en lui-même : “Mon Dieu, je te rends grâce parce que je ne suis pas comme les autres hommes – ils sont voleurs, injustes, adultères –, ou encore comme ce publicain.
12 Je jeûne deux fois par semaine et je verse le dixième de tout ce que je gagne.”
13 Le publicain, lui, se tenait à distance et n’osait même pas lever les yeux vers le ciel ; mais il se frappait la poitrine, en disant : “Mon Dieu, montre-toi favorable au pécheur que je suis !”
14 Je vous le déclare : quand ce dernier redescendit dans sa maison, c’est lui qui était devenu un homme juste, plutôt que l’autre. Qui s’élève sera abaissé ; qui s’abaisse sera élevé. »
***
***
Finalement, nous n'avons pas abordé ce texte mais nous avons parlé du sacrement de mariage et de la possibilité de faire une retraite CANA avec la Communauté du Chemin à Tigery.


30 septembre 2014

PRÉPARATION AU SACREMENT DE MARIAGE #1

EVANGILE SELON SAINT MATTHIEU 7, 24-27
24 Ainsi, celui qui entend les paroles que je dis là et les met en pratique est comparable à un homme prévoyant qui a construit sa maison sur le roc.
25 La pluie est tombée, les torrents ont dévalé, les vents ont soufflé et se sont abattus sur cette maison ; la maison ne s’est pas écroulée, car elle était fondée sur le roc.
26 Et celui qui entend de moi ces paroles sans les mettre en pratique est comparable à un homme insensé qui a construit sa maison sur le sable.
27 La pluie est tombée, les torrents ont dévalé, les vents ont soufflé, ils sont venus battre cette maison ; la maison s’est écroulée, et son écroulement a été complet. »
***
***
***

24 juin 2014

PRIÈRE DU SOIR

Seigneur, ce jour s’achève et je viens vers toi pour t’offrir ma journée avec tout ce que j’ai pu y mettre de bon et de moins bon.
Pour tout ce que j’ai fait de bien aujourd’hui, je te remercie, car c’est grâce à ton aide que j’ai pu être utile aux autres.
Dans ta miséricorde, pardonne-moi mes négligences et mes fautes de ce jour.
Excuse ma médiocrité et mes oublis. Ne tiens pas compte des manques d’égard et d’attention dont j’ai pu me rendre coupable aujourd’hui.
Avec confiance, je me remets entre tes mains, je te confie mon sommeil, mes pensées,
mes joies et mes peines, sachant que tu es prêt à me pardonner mes faiblesse
et à m’assurer ton secours pour que demain je puisse me remettre à ton service
et à la disposition de tous ceux qui me sont chers.

Source

Posté par ucem à 22:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

16 avril 2014

MESSE DU MERCREDI SAINT

La Messe Chrismale reçoit cette appellation parce que c'est au cours de cette célébration que le Saint Chrême est consacré. Cette huile servira dès les baptêmes de Pâques puis tout au long de l'année pour les sacrements du baptême, de la confirmation et de l'ordre. (lire la suite)

Les méditations

Posté par ucem à 10:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

13 avril 2014

DIMANCHE DES RAMEAUX

C'est en mémoire de ce jour que les catholiques portent des rameaux (de buis, oliviers, lauriers ou palmiers, selon les régions. Ces rameaux, une fois bénis, sont tenus en main par les fidèles qui se mettent en marche, en procession : marche vers Pâques du peuple de Dieu à la suite du Christ. (lire la suite)

Posté par ucem à 11:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,