29 janvier 2018

PRIÈRE DE SAINTE ELISABETH DE LA TRINITÉ

Au Nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit.
O mon Dieu, Trinité que j’adore, aidez-moi à m’oublier entièrement pour m’établir en vous, immobile et paisible comme si déjà mon âme était dans l’éternité ! Que rien ne puisse troubler ma paix ni me faire sortir de Vous, ô mon Immuable, mais que chaque minute m’emporte plus loin dans la profondeur de votre Mystère. Pacifiez mon âme, faites-en votre ciel, votre demeure aimée et le lieu de votre repos ; que je ne vous y laisse jamais seul, mais que je sois là tout entière, tout éveillée en ma foi, tout adorante, toute livrée à votre action créatrice.
O mon Christ aimé crucifié par amour, je voudrais être une épouse pour votre coeur ; je voudrais vous couvrir de gloire, je voudrais vous aimer...jusqu’à en mourir ! Mais je sens mon impuissance et je Vous demande de me revêtir de Vous-même, d’identifier mon âme à tous les mouvements de votre Âme ; de me submerger, de m’envahir, de Vous substituer à moi, afin que ma vie ne soit qu’un rayonnement de votre Vie. Venez en moi comme Adorateur, comme Réparateur et comme Sauveur.
O Verbe éternel, parole de mon Dieu, je veux passer ma vie à Vous écouter, je veux me faire tout enseignable afin d’apprendre tout de Vous ; puis, à travers toutes les nuits, tous les vides, toutes les impuissances, je veux vous fixer toujours et demeurer sous votre grande lumière. O mon Astre aimé, fascinez-moi pour que je ne puisse plus sortir de votre rayonnement.
O Feu consumant, Esprit d’amour, survenez en moi afin qu’il se fasse en mon âme comme une incarnation du Verbe ; que je Lui sois une humanité de surcroît, en laquelle il renouvelle tout son mystère.
Et vous, ô Père, penchez-Vous vers votre pauvre petite créature, ne voyez en elle que le Bien-aimé en lequel Vous avez mis toutes vos complaisances.
O mes Trois, mon Tout, ma Béatitude, Solitude infinie, Immensité où je me perds, je me livre à Vous comme une proie ; ensevelissez-vous en moi, pour que je m’ensevelisse en Vous, en attendant d’aller contempler en votre lumière l’abîme de vos grandeurs.
Ainsi soit-il


10 mars 2016

L'ORAISON DE SAINTE THÉRÈSE D'AVILA

L'Oraison de Sainte Thérèse d'Ávila

KTO Alors que les méthodes de méditations orientales connaissent un succès grandissant, on en oublierait presque qu'il existe des formes de prières contemplatives dans le monde chrétien, telles que l'oraison silencieuse. Sainte Thérèse d'Ávila a mis au point une manière d'oraison qu'elle proposera ensuite dans ses écrits comme forme fondamentale de prière à utiliser aussi bien par les débutants que par ceux qui sont plus avancés sur le chemin de la perfection. On sait que l'oraison renferme le secret de la réussite de la Santa Madre, on peut dire le tout de sa vie. Si l'oraison occupe une telle place dans la vie et la doctrine de la Sainte, on devine qu'aborder ce sujet, c'est toucher à tous les aspects de sa pensée et de son oeuvre. Ce documentaire propose donc de partir à la rencontre de contemplatifs du Carmel, qui pratiquent l'oraison deux heures par jour. Au coeur de leurs communautés, le film permet de partager des moments de leur vie de prière en évoquant leur rapport avec Thérèse d'Avila et la façon dont ils mettent en pratique ses enseignement sur l'oraison de recueillement. Une coproduction KTO/ZOULOU COMPAGNIE, 2016. Réalisé par Léo Brézin.
Documentaire du 05/03/2016.

01 octobre 2015

LES DIX CLÉS DE LA PRIÈRE

Nul d’entre nous ne sait prier comme il faut (Rm 8,26). L’apôtre Paul, pourtant expert dans l’art de la contemplation, puisqu’il fut ravi jusqu’au troisième ciel (1 Co 12,2) est le premier à le reconnaître. Mais Jésus nous en a montré la possibilité, par son exemple, et nous en a indiqué la manière, par son enseignement.

Source Une vocation : prier dans la ville