03 octobre 2015

SERAPHIN DE SAROV

« Veille sur ta paix intérieure et des multitudes se sauveront à tes côtés »

Posté par ucem à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


11 septembre 2015

EVAGRE LE PONTIQUE - CHAPITRE SUR LA PRIÈRE

« La prière est un rejeton de la douceur et de l'absence de colère.
La prière est le fruit de la joie et de l'action de grâces.
La prière est l'exclusion de la tristesse et du découragement.
Si tu aspires à prier, renonce à tout pour obtenir le tout.
Celui qui prie en esprit et en vérité ne glorifie plus le Créateur à partir des créatures, mais c'est de Dieu même qu'il loue Dieu.
Si tu aspires à prier, ne fais rien de tout ce qui est incompatible avec la prière, afin que Dieu s'approche et fasse route avec toi.
Ne te figure pas la divinité en toi quand tu pries, ni ne laisse ton intelligence subir l'impression d'aucune forme ; mais va immatériel à l'immatériel, et tu comprendras.
heureux le moine qui tient tous les hommes pour Dieu, après Dieu.
Heureux le moine qui regarde le salut et le progrès de tous comme le sien propre, en toute joie.
Moine est celui qui est séparé de tous et uni à tous.
Est moine celui qui s'estime un avec tous, par l'habitude de se voir lui-même en chacun.
Quand tu seras parvenu dans ta prière au-dessus de toute autre joie, c'est alors qu'en toute vérité, tu auras trouvé la prière. »

10 mai 2015

UNE VIE DE SOLITUDE

Paix intérieure...

Vivant dans la solitude et le silence
elles aspirent à cette paix intérieure dans laquelle le Christ est engendré.
cf. Constitutions OCSO 3,3

Pas de contradiction entre solitude et vie fraternelle.
La première permet l’épanouissement de la deuxième.
La deuxième permet la fécondité de la première.
L’une et l’autre équilibrent notre vie.
Le silence assurant la solitude dans la communauté
et favorisant le souvenir de Dieu.

Silence...

Le silence est au moine ce que la clôture est à la communauté comme sauvegarde de la solitude.
Christian de Chergé « Dieu pour tout jour » p317

Ne pas chercher la fécondité secrète de notre vie pour elle-même. Elle est donnée de surcroît, comme la plante qui grandit invisiblement. « Votre apostolat est celui de la vie cachée ; vous parlerez au monde par votre silence ».
Paul VI, cité par Christian de Chergé « Dieu pour tout jour » p271

Source (Abbaye de Chambarand)