28 juin 2014

PÉNITENCE

Sacrement de réconciliation ce jour....
Je ne peux plus communier jusqu'à ce que je soie mariée devant le Seigneur.
Pénitence à considérer comme un jeûne.
Je l'avais devancée.
Quand le prêtre me l'a demandé, je l'ai pris avec le sourire.
La douleur est venue plus tard.
Vous, qui passez par là, priez pour moi s'il vous plaît.
J'appréhendais ce moment mais maitenant que c'est fait, je suis heureuse..
Nous avons eu un long entretien.
A présent, je comprends pourquoi on dit que le sacrement de réconciliation est un moment de joie.
Comment ne pas se réjouir de présenter au Christ tout ce qui est blessé en nous afin que nous soyons guéris, et que nous soyons à nouveau accueillis dans son amitié ?
Je faisais partie de ceux qui reculent devant cette nécessité et cette chance qui nous est offerte, qui trouvent toutes sortes de faux arguments pour y échapper.
Ne pas profiter du sacrement de réconciliation, c'est se priver d'une grâce du Seigneur et c'est l'offenser, Lui, qui est pur amour et pure miséricorde.
On a le coeur léger quand on est pardonné par un être cher qu'on a blessé alors, on est dans un état encore plus beau quand on est pardonné par le Jésus-Christ !.