22 juillet 2019

ENSEIGNEMENT DE BARNABAS NWOYE EN ALSACE

VIDEO

Lors de son premier déplacement en France au château de Frankenbourg, lieu où se serait converti Clovis, Barnabas Nwoye révèle le contenu très fort des messages que le Christ lui donne depuis 1995. Séminariste nigérian, reconnu par son évêque, il parcourt le monde pour faire connaitre la chapelet du précieux Sang qui s'attaque à la sorcellerie et à la Franc-maçonnerie, et nous révèle ce qui attend le monde dans un prochain avenir... Il est ici accompagné par le père Kisito, exorciste béninois et une délégation allemande.
www.appel-du-ciel.org


25 septembre 2018

POURQUOI SE CONFESSER

Heureux l'homme dont la faute est enlevée, et le péché remis !

Psaume 31 AELF

29 mars 2017

JOURNÉE DU PARDON

Merveille du sacrement de réconciliation... en cette montée vers Pâques.

Joie au ciel et sur la terre.

PRIERE D’ABANDON
Mon Père,
Je m’abandonne à toi,
Fais de moi de qu’il te plaira.
Quoi que tu fasses de moi,
Je te remercie.
Je suis prêt à tout,
J’accepte tout.
Pourvu que ta volonté se fasse en moi,
En toutes tes créatures,
je ne désire rien d’autre, mon Dieu.
Je remets mon âme entre tes mains.
Je te la donne, mon Dieu,
avec tout l’amour de mon cœur,
parce que je t’aime,
et que ce m’est un besoin d’amour
de me donner,
de me remettre entre tes mains sans mesure,
avec une infinie confiance
car tu es mon Père.
Source

Cette prière est la prière commune à tous ceux et celles qui se réclament de Charles de Foucauld, partout dans le monde ; c’est pourquoi elle a été traduite dans beaucoup de langues.

Charles ne l’a pas écrite telle quelle : elle a été tirée d’une méditation plus ample, écrite en 1896, dans laquelle il cherchait à rejoindre la prière de Jésus sur la croix.

09 avril 2014

JOURNÉE DU PARDON

Aujourd'hui, c'est la Journée du Pardon dans ma paroisse aussi, on peut se confesser toute la journée.
On nous en avait fait l'annonce à la messe dès la semaine dernière.
Ca me semblait un peu lointain mais ce matin je me suis dis vas-y sans remettre à plus tard. 
Pas si facile quand on est un recommençant comme moi. 
Le Seigneur a mis sur mon chemin, un prêtre doux et délicat qui m'a guidée.


***

On n'image pas à quel point les péchés font souffrir et pèsent sur notre vie.
Si nous parvenons si bien à les enfouir, à les cacher, aux autres comme à nous-mêmes, à les mettre à distance nous le payons très cher.
Insidieusement, cela nous épuise, nous accable d'une honte pernicieuse et peu à peu, sans que nous en prenions conscience, nous perdons notre sérénité, notre confiance, notre joie, notre spontanéité, notre enthousiasme, notre innoncence.
Cette perte se manifeste par l'agressivité, la colère, la méfiance, la fuite, la peur, la honte, le repli sur soi, la tristesse, l'angoisse, parfois même le désespoir..
Au lieu de dire "nous" je devrais dire "je" car c'est le constat que je fais pour moi-même et il est peut-être différent pour chacun.
Je ne sais pas ce qu'il en est aussi, je ne peux parler que des effets que la longue absence de sacrement de réconciliation ont eu sur moi.
Ce sacrement n'a rien d'effrayant et encore moins de ridicule.
Non, ce n'est pas ridicule de confier à Dieu, par l'intermédiaire d'un prêtre, les actes qui pèsent sur notre coeur et nous éloigne de la joie d'être en communion avec Lui, ce n'est pas si difficile de Lui demander Pardon.
J'entends encore cet homme, singer la Confession, chez une amie qui m'avait invitée.
S'il savait comme c'est doux d'être à nouveau en Paix avec le Seigneur.
Ce qui est effrayant, c'est d'essayer de vivre avec nos péchés et prétendre vivre, prétendre être heureux et passer le plus clair de sa vie à se demander pourquoi on se sent si mal., pourquoi, malgré tous nos efforts, ça ne tourne pas rond, pourquoi les consultations chez le psy ne porte pas les fruits tant espérés, pourquoi on a le coeur si lourd.
Nous sommes prêts à payer des fortunes pour des solutions désespérantes alors que nous en avons eu qui s'offre à nous, qui nous fait don de son inifnie miséricorde.
Si nous aimons Dieu, c'est que nous avons confiance en Lui alors, il n'y a pas de raison de redouter la Confession. 
Si comme moi, vous ne savez pas comment faire, dites-le le plus simplement du monde.
Vous serez guidé avec beaucoup d'amour et de douceur.
Je n'écris pas ces mots pour vous raconter ma vie. mais pour témoigner et peut-être aider quelqu'un qui hésiterait à franchir le pas.
Ca peut prendre du temps de s'approcher, d'entrer dans l'église.
On a parfois envie de tourner les talons mais Dieu veille sur nous, il voit notre coeur et nous donne la force nécessaire pour surmonter notre appréhension.
Quand j'ai vu, après la messe, que ça se passait dans l'église et pas dans le bureau avec la porte fermée, quand j'ai vu que c'était un prêtre que je ne connaissais pas, quand j'ai vu que quelqu'un s'était levé plus vite que moi, j'ai eu envie de partir mais je ne l'ai pas fait. et la force qui m'a aidée à ne pas vaciller, ce n'était pas la mienne.
Non seulement, j'ai reçu de l'aide mais en plus, ce prêtre inconnu a été une chance pour moi. Il m'a parlé longuement, avec beaucoup de délicatesse. Je prie pour que le Seigneur vous tienne la main.

Pâques J-15, vous avez encore le temps de vous réconcilier !

Posté par ucem à 16:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

13 janvier 2014

CONFESSION/SACREMENT DE RÉCONCILIATION

La confession/sacrement de réconciliation

 

Un psaume à méditer pour se préparer à la réconciliation

Psaume 50
Pitié pour moi, mon Dieu, dans ton amour

 

Pitié pour moi, mon Dieu, dans ton amour,
selon ta grande miséricorde, efface mon péché.
Lave-moi tout entier de ma faute,
purifie-moi de mon offense.

Oui, je connais mon péché,
ma faute est toujours devant moi.
Contre toi, et toi seul, j’ai péché,
ce qui est mal à tes yeux, je l’ai fait.

Ainsi, tu peux parler et montrer ta justice,
être juge et montrer ta victoire.
Moi, je suis né dans la faute,
j’étais pécheur dès le sein de ma mère.

Mais tu veux au fond de moi la vérité ;
dans le secret, tu m’apprends la sagesse.
Purifie-moi avec l’hysope, et je serai pur ;
lave-moi et je serai blanc, plus que la neige.

Fais que j’entende les chants et la fête :
ils danseront, les os que tu broyais.
Détourne ta face de mes fautes,
enlève tous mes péchés.

Crée en moi un cœur pur, ô mon Dieu,
renouvelle et raffermis au fond de moi mon esprit.
Ne me chasse pas loin de ta face,
ne me reprends pas ton esprit saint.

Rends-moi la joie d’être sauvé ;
que l’esprit généreux me soutienne.
Aux pécheurs, j’enseignerai tes chemins ;
vers toi, reviendront les égarés.

Libère-moi du sang versé, Dieu, mon Dieu sauveur,
et ma langue acclamera ta justice.
Seigneur, ouvre mes lèvres,
et ma bouche annoncera ta louange.

Si j’offre un sacrifice, tu n’en veux pas,
tu n’acceptes pas d’holocauste.
Le sacrifice qui plaît à Dieu,
c’est un esprit brisé ;
tu ne repousses pas, ô mon Dieu,
un cœur brisé et broyé.

Accorde à Sion le bonheur,
relève les murs de Jérusalem.
Alors tu accepteras de justes sacrifices,
oblations et holocaustes ;
alors on offrira des taureaux sur ton autel.