27 novembre 2020

PJ 952 - SOUFFRANCE, MORT, CHOSES ULTIMES

Tu m’attires à toi dans les cieux, et tu me laisses sur la terre. Tu verses dans mon âme la nostalgie de toi, et tu te caches à moi. Je meurs du désir de m’unir à toi pour l’éternité, et tu ne permets pas à la mort de m’approcher. PJ 952


26 novembre 2020

PJ 841 - SOUFFRANCE, MORT, CHOSES ULTIMES

Tu sais que je ne cesse de mourir de la nostalgie de toi, et pourtant je ne puis mourir. Mort, où es-tu ? Seigneur, tu m’attires dans l’ abîme de ta Divinité et tu te voiles de ténèbres. Tout mon être est plongé en toi, mais je désire te voir face à face. Quand cela m’adviendra-t-il enfin ? PJ 841

25 novembre 2020

PJ 918 - SOUFFRANCE, MORT, CHOSES ULTIMES

Ah ! je me sens tellement en exil ! Quand donc me trouverai-je dans la maison de notre Père, et quand vais-je me délecter de la béatitude qui provient de la Très Sainte Trinité ? Mais si ta volonté est que je vive et que je souffre encore, je désire ce que tu m’as destiné : garde-moi sur la terre aussi longtemps qu’il te plaira. PJ 918

24 novembre 2020

PJ 114 - SOUFFRANCE, MORT, CHOSES ULTIMES

Ah ! qu’elles sont belles, les hymnes que chante une âme qui souffre ! Elle ravit le ciel tout entier, surtout si elle est éprouvée par Dieu. Elle lui chante ses élégies nostalgiques. Sa beauté est grande, parce qu’elle lui vient de Dieu. Elle traverse le désert de la vie, blessée par l’amour divin. Elle ne marche pas sur la terre, elle l’effleure d’un pied. PJ 114

23 novembre 2020

PJ 1152 - SOUFFRANCE, MORT, CHOSES ULTIMES

Il n’est pas facile de supporter les souffrances avec gaieté, surtout quand on ne les a pas méritées. La nature corrompue se révolte, et, même si la volonté et la raison sont au-dessus de la souffrance, parce qu’elles peuvent faire le bien à ceux qui vous font souffrir, le sentiment se manifeste très bruyamment. Comme un esprit tourmenté, il s’attaque à la volonté et à la raison, mais quand il voit que, seul, il n’arrive à rien, il se calme et se soumet à elles. PJ 1152


22 novembre 2020

PJ 343 - SOUFFRANCE, MORT, CHOSES ULTIMES

Je te remercie, Jésus, pour mes souffrances intérieures, pour mes sécheresses d’esprit, pour mes peurs, mes angoisses et mes incertitudes, pour l’obscurité et les épaisses ténèbres intérieures, pour mes tentations et mes diverses épreuves, pour les tourments qu’il m’est difficile d’exprimer, et particulièrement pour ceux où personne ne nous comprend, pour l’heure de ma mort, pour l’âpreté de cet ultime combat et toute son amertume. PJ 343

21 novembre 2020

PJ 343 - SOUFFRANCE, MORT, CHOSES ULTIMES

Jésus, je te remercie pour mes petites croix quotidiennes, pour les oppositions à mes projets, pour les difficultés de la vie commune, pour la mauvaise interprétation de mes intentions, pour les humiliations qu’on m’inflige, pour la rudesse avec laquelle on nous traite, pour les soupçons injustifiés, pour ma mauvaise santé et l’épuisement de mes forces, pour mon renoncement à ma propre volonté , pour l’anéantissement de moi-même, pour la désapprobation de tout ce que je fais, pour l’effondrement de tous mes projets. PJ 343

30 novembre 2019

PJ 83 - SOUFFRANCE, MORT, CHOSES ULTIMES

Écris ceci : Avant de venir comme un Juge équitable, je viens d'abord comme Roi de miséricorde. Avant qu'advienne le jour de justice, il sera donné aux hommes un signe dans le ciel.

Toute lumière dans le ciel s'éteindra et il y aura de grandes ténèbres sur toute la terre. Alors le signe de la croix se montrera dans la ciel, et des plaies des mains et des pieds du Sauveur, sortiront de grandes lumières, qui pendant quelques temps illumineront la terre. Ceci se passera peu de temps avant le dernier jour. PJ 83

29 novembre 2019

PJ 1146 - SOUFFRANCE, MORT, CHOSES ULTIMES

(...) Ecris : Avant de venir comme Juge équitable, j'ouvre d'abord toutes grandes les portes de ma miséricorde. Qui ne veut pas passer par la porte de ma miséricorde, doit passer par la porte de ma justice... PJ 1146

28 novembre 2019

PJ 515 - SOUFFRANCE, MORT, CHOSES ULTIMES

(...) Je suis arrivée au cimetière, j'ai entrouvert la porte et j'ai prié un certain temps, je leur ai demandé intérieusement : Vous êtes sûrement très heureuses ? J'entendis alors ces mots  "Oui, nous sommes heureuses dans la mesure où nous avons accompli la volonté de Dieu." (...) PJ 515