19 avril 2019

O CRUX AVE - DUBRA

Posté par ucem à 19:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


VENDREDI SAINT

ezfgh

Posté par ucem à 00:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

30 mars 2018

VENDREDI SAINT

Enregistrer

Posté par ucem à 15:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

JÉRUSALEM, RETOURNE AU SEIGNEUR - OFFICE DES TÉNÈBRES

Jér 20, 7-18

07 Seigneur, tu m’as séduit, et j’ai été séduit ; tu m’as saisi, et tu as réussi. À longueur de journée je suis exposé à la raillerie, tout le monde se moque de moi.

08 Chaque fois que j’ai à dire la parole, je dois crier, je dois proclamer : « Violence et dévastation ! » À longueur de journée, la parole du Seigneur attire sur moi l’insulte et la moquerie.

09 Je me disais : « Je ne penserai plus à lui, je ne parlerai plus en son nom. » Mais elle était comme un feu brûlant dans mon cœur, elle était enfermée dans mes os. Je m’épuisais à la maîtriser, sans y réussir.

10 J’entends les calomnies de la foule : « Dénoncez-le ! Allons le dénoncer, celui-là, l’Épouvante-de-tous-côtés. » Tous mes amis guettent mes faux pas, ils disent : « Peut-être se laissera-t-il séduire… Nous réussirons, et nous prendrons sur lui notre revanche ! »

11 Mais le Seigneur est avec moi, tel un guerrier redoutable : mes persécuteurs trébucheront, ils ne réussiront pas. Leur défaite les couvrira de honte, d’une confusion éternelle, inoubliable.

12 Seigneur de l’univers, toi qui scrutes l’homme juste, toi qui vois les reins et les cœurs, fais-moi voir la revanche que tu leur infligeras, car c’est à toi que j’ai remis ma cause.

13 Chantez le Seigneur, louez le Seigneur : il a délivré le malheureux de la main des méchants.

14 Maudit soit le jour où je suis né ! Le jour où ma mère m’a enfanté, qu’il ne soit pas béni !

15 Maudit soit l’homme qui annonça à mon père cette nouvelle qui le combla de joie : « Il t’est né un fils, un garçon ! »

16 Cet homme deviendra pareil aux villes que le Seigneur a renversées sans pitié. Il entendra la clameur au matin, et le cri de guerre en plein midi.

17 Maudit soit le jour qui ne m’a pas fait mourir dès le ventre : ma mère serait devenue mon tombeau, et son ventre me porterait toujours.

18 Pourquoi donc suis-je sorti du ventre ? Pour voir peine et tourments, et mes jours s’achever dans la honte ?

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

IMPROPÈRES - VENDREDI SAINT

R/ Ô Dieu saint,
Ô Dieu fort,
Ô Dieu immortel,
Prends pitié de nous.

1 – O mon peuple que t’ai-je fait ?
En quoi t’ai-je contristé ?
Réponds-moi !

2 – T’ai-je fait sortir du pays d’Egypte,
T’ai-je fait entrer en Terre Promise,
Pour qu’à ton Sauveur,
Tu fasses une Croix ?

3 – T’ai-je guidé quarante ans dans le désert
Et nourri de la manne,
Pour qu’à ton Sauveur,
Tu fasses une Croix ?

4 – Moi, je t’ai planté, ma plus belle vigne,
Et tu n’as eu pour Moi que ton amertume
Et du vinaigre pour ma soif !

5 – Moi, j’ai pour toi frappé l’Egypte,
J’ai englouti dans la mer Pharaon et son armée !
Toi tu M’as livré aux grands-prêtres et les soldats M’ont flagellé !

6 – J’ai ouvert devant toi les eaux de la mer ;
Toi, de ta lance, tu M’as ouvert le cœur !
Je t’ai arraché à l’abîme des eaux
Et tu M’as plongé dans l’abîme de la mort !

7 – Moi, aux eaux vives du Rocher, je t’ai fait boire le salut ;
Toi, tu Me fis boire le fiel, et tu M’abreuvas de vinaigre!

8 – Devant toi, j’ai fait resplendir ma Gloire,
Dans le buisson ardent et la colonne de nuée ;
Et tu M’as tourné en dérision et vêtu d’un manteau de pourpre !

9 – Pour toi, j’ai frappé l’Egypte et sa puissance,
J’ai fait de toi mon peuple, un peuple de rois ;
Et tu M’as couronné la tête d’une couronne d’épines !

10 – Moi, Je t’ai exalté par ma toute  puissance ;
Toi, tu M’as pendu au gibet de la Croix !
Je t’ai choisi parmi toutes les nations ;
Toi, tu M’as rejeté hors des murs de Jérusalem !

Enregistrer

Posté par ucem à 03:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

25 mars 2016

IMPROPERES DU VENDREDI SAINT

Les impropères : Vendredi Saint   Au cours de la Liturgie de l’Adoration de la Croix, le Vendredi Saint, l’Eglise nous offre cette belle méditation à travers ce chant des Impropères, ce chant des Reproches Choeur :


            O mon peuple, que t’ai-je fait ?
            En quoi t’ai-je contristé ? Réponds-moi

Choeur :
            Peuple égaré par l’amertume
            Peuple au coeur fermé,
            souviens-toi !
            Le Maître t’a libéré.
            Tant d’amour serait-il sans réponse,
            tant d’amour d’un Dieu crucifié ?

1 - Moi, depuis l’aurore des mondes,
j’ai préparé ton aujourd’hui ;
toi, tu rejettes la vraie Vie
qui peut donner la joie sans ombre,
ô mon peuple, réponds-moi !

2 - Moi, j’ai brisé tes liens d’esclave,
J’ai fait sombrer tes ennemis ;
Toi, tu me livres à l’Ennemi,
tu me prépares une autre Pâque, 
ô mon peuple, réponds-moi !

3 – Moi, j’ai pris part à ton exode,
Par la nuée je t’ai conduit ;
toi, tu m’enfermes dans ta nuit,
tu ne sais plus où va ma gloire,
ô mon peuple, réponds-moi !

4 – Moi, j’ai envoyé mes prophètes,
Ils ont crié dans ton exil ;
Toi, tu ne veux pas revenir,
tu deviens sourd quand je t’appelle,
ô mon peuple, réponds-moi !

5 - Moi, j’ai voulu, vivante Sève,
jeter l’espoir de fruits nouveaux ;
toi, tu te coupes de mes eaux
mais pour aller vers quelle sève ?
ô mon peuple, réponds-moi ! Choeur :
               Vigne aux raisins d’amertume,
               Vigne aux sarments desséchés,
               Souviens-toi !
               La Grappe fut vendangée ;
               ce Fruit mûr serait-il sans partage,
               ce Fruit mûr que Dieu a pressé ?

6 – Moi, j’ai porté le poids des chaînes,
j’ai courbé le dos sous les fouets ;
toi, tu me blesses en l’opprimé,
l’innocent tombé sous la haine,
ô mon frère, réponds-moi !

 7 – Moi, j’ai porté sceptre et couronne
Et manteau royal empourpré ;
toi, tu rougis de confesser
le Fils de Dieu parmi les hommes,
ô mon frère, réponds-moi !  

8 – Moi, j’ai marché vers le Calvaire
Où mes deux bras furent cloués ;
Toi, tu refuses la montée
Quand meurt en croix l’un de mes frères,
ô mon frère, réponds-moi !

9 – Moi, je revis depuis l’Aurore
Où le Vivant m’a réveillé ;
Toi, le témoin de ma claret,
es-tu vivant parmi les hommes ?
ô mon frère, réponds-moi ! Choeur :
               Frère sevré d’amertume,
               frère au coeur desséché,
               souvies-toi !
               Ton frère t’a relevé,
               Jésus-christ, le Verbe et la Réponse,
               Jésus-Christ, l’Amour révélé.

Source

Posté par ucem à 21:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

LA SOLITUDE ET L'ABANDON DE JÉSUS

Homélie du Vendredi Saint. - La Passion de Notre Seigneur Jésus-Christ.
Par Mgr. Hilarion Alfeyev.
Lue par François Virely

Merci Seigneur pour les grâces reçues ce jour...

pour ce coup de fil...