15 octobre 2018

FÊTE DE SAINTE THÉRÈSE D'AVILA

Posté par ucem à 22:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

25 septembre 2018

POURQUOI SE CONFESSER

Heureux l'homme dont la faute est enlevée, et le péché remis !

Psaume 31 AELF

23 juin 2018

DIEU NOUS ENTEND-IL ?

Chacun de nous est la petite brebis du Seigneur !

Chacun de nous est dans la lumière du regard de Dieu !

"La douceur, c'est cette capacité de mettre sa force, voir sa violence, au service de l'amour et l'humilité, c'est faire passer le service de l'autre en premier, considérer les autres comme plus méritants que soi (Ph 2)."

Enregistrer

Enregistrer

30 mars 2018

JÉRUSALEM, RETOURNE AU SEIGNEUR - OFFICE DES TÉNÈBRES

Jér 20, 7-18

07 Seigneur, tu m’as séduit, et j’ai été séduit ; tu m’as saisi, et tu as réussi. À longueur de journée je suis exposé à la raillerie, tout le monde se moque de moi.

08 Chaque fois que j’ai à dire la parole, je dois crier, je dois proclamer : « Violence et dévastation ! » À longueur de journée, la parole du Seigneur attire sur moi l’insulte et la moquerie.

09 Je me disais : « Je ne penserai plus à lui, je ne parlerai plus en son nom. » Mais elle était comme un feu brûlant dans mon cœur, elle était enfermée dans mes os. Je m’épuisais à la maîtriser, sans y réussir.

10 J’entends les calomnies de la foule : « Dénoncez-le ! Allons le dénoncer, celui-là, l’Épouvante-de-tous-côtés. » Tous mes amis guettent mes faux pas, ils disent : « Peut-être se laissera-t-il séduire… Nous réussirons, et nous prendrons sur lui notre revanche ! »

11 Mais le Seigneur est avec moi, tel un guerrier redoutable : mes persécuteurs trébucheront, ils ne réussiront pas. Leur défaite les couvrira de honte, d’une confusion éternelle, inoubliable.

12 Seigneur de l’univers, toi qui scrutes l’homme juste, toi qui vois les reins et les cœurs, fais-moi voir la revanche que tu leur infligeras, car c’est à toi que j’ai remis ma cause.

13 Chantez le Seigneur, louez le Seigneur : il a délivré le malheureux de la main des méchants.

14 Maudit soit le jour où je suis né ! Le jour où ma mère m’a enfanté, qu’il ne soit pas béni !

15 Maudit soit l’homme qui annonça à mon père cette nouvelle qui le combla de joie : « Il t’est né un fils, un garçon ! »

16 Cet homme deviendra pareil aux villes que le Seigneur a renversées sans pitié. Il entendra la clameur au matin, et le cri de guerre en plein midi.

17 Maudit soit le jour qui ne m’a pas fait mourir dès le ventre : ma mère serait devenue mon tombeau, et son ventre me porterait toujours.

18 Pourquoi donc suis-je sorti du ventre ? Pour voir peine et tourments, et mes jours s’achever dans la honte ?

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

19 août 2017

HYMNE - CANTIQUE DES PHILIPPIENS 2, 6-11

Jésus de condition divine
ne retint pas jalousement le rang qui l'égalait à Dieu.
Mais il se dépouilla lui même
prenant la condition d’esclave,
Il se rendit semblable aux hommes.
Par son aspect reconnu pour un homme
il s’abaissa en se faisant obéissant
jusqu'à la mort et la mort de la croix.
C'est pourquoi Dieu l'a exalté
et lui a donné le Nom qui l’emporte sur tout nom.
Afin qu'au nom de Jésus tout genou fléchisse
au ciel, sur terre et aux enfers.
Et que toute langue proclame :
« Jésus-Christ est Seigneur à la gloire de Dieu le Père »

Moines de l'Abbaye d'en Calcat