25 novembre 2019

PJ 918 - SOUFFRANCE, MORT, CHOSES ULTIMES

(...) Oh ! combien je ressens que je suis en exil. Quand donc me trouverai-je dans la maison du notre Père et quand vais-je m'abreuver du bonheur qui jaillit de la Très Sainte Trinité. Mais si Ta volonté est que je vive encore et que je souffre, alors je désire ce que Tu m'as destiné ; garde-moi sur terre tant qu'il Te plaira (...). PJ 918


23 novembre 2019

PJ 1152 - SOUFFRANCE, MORT, CHOSES ULTIMES

Ce n'est pas chose facile de supporter gaiement les souffrances, surtout imméritées. La nature corrompue se révolte, et bien que la volonté et la raison soient au-dessus de la souffrance, puisqu'elles peuvent faire du bien à ceux qui causent cette souffrance, pourtant cette sensation fait beaucoup de bruit et comme un esprit tourmenté, s'attaque à la volonté et à la raison, mais voyant que seule, elle ne peut rien, elle se calme et s'abandonne à la raison et à la volonté. (...) PJ 1152

18 novembre 2019

PJ 678 - SOUFFRANCE, MORT, CHOSES ULTIMES

(...) Je préfère les tourments, souffrances, persécutions et contrariétés de toutes sortes, provenant de la volonté divine aux succès, louanges et estime provenant de ma propre volonté. PJ 678

07 novembre 2019

PJ 1767 - SOUFFRANCE, MORT , CHOSES ULTIMES

(...) Tu accepteras toutes les souffrances avec amour ; ne t'afflige pas si ton coeur éprouve souvent répugnance et dégoût pour ce sacrifice. Toute sa puissance est contenue dans la volonté, donc ces sentiments contraires non seulement ne diminueront pas ton offrance à mes yeux, mais ils l'accroîtront. Sache, que ton corps et ton âme seront souvent en proie au feu. Quoique à certaines heures tu ne sentes pas ma présence, je serai toujours près de toi. N'aie pas peur, ma grâce sera avec toi... PJ 1767

26 avril 2019

DE LA CONFORMITÉ À LA VOLONTÉ - SAINT ALPHOSE DE LIGUORI

(Par celà) il faut comprendre que quand nous sommes offensés dans notre réputation, dans notre honneur, quoique le Seigneur ne veuille pas le péché , il veut cependant notre humiliation, notre pauvreté et notre mortification.

(...) C'est de Dieu que nous viennent tous les biens et tous les maux, c'est-à-dire toutes les choses qui nous sont fâcheuses et que nous appelons à tort des maux, car ce sont des biens dans le fait, lorsque nous les prenons de sa main. Si erit malum in civitate quod dominus non fecerit ! dit le prophète Amos (m. 6.) et le sage avait dit avant : Bona et mala, vita et mors a Deo sunt (Eccli. XI, 14.). Il est vrai comme je l'ai dit, que quand un homme vous offense injustement, Dieu ne veut pas le péché qu'il commet et il ne prend pas part à la malice de sa volonté, mais il concourt généralement à l'action matérielle par laquelle untel vous frappe ou vous vole, ou vous injurie, en sorte que cette injure que vous souffrez vient de Dieu et Dieu la veut.

(...) Il ne faut pas prendre les peines qui nous arrivent comme si elles étaient l'effet du hasard, ou comme si elles venaient par la seule faute des hommes, il faut encore se persuader que ce qui nous arrive ne vient que par la volonté de Dieu.

(...) Non seulement celui qui agit ainsi fait la volonté de Dieu mais encore il jouit sur la terre d'une paix perpétuelle.

(...) Ceux qui aiment Dieu sont toujours contents car tout leur plaisir consiste à accomplir la volonté de Dieu, dans les choses qui les contrarient.

Oeuvres complète, tome 2, p. 419 ou p. 425 du PDF

CINQUANTE FOIS LE JOUR

Il faut (à cet effet) que vous dirigiez toutes vos pensées et toutes vos prières de manière à demander à Dieu dans les méditations, les communions et dans les visites au Saint Sacrement qu'il vous fasse accomplir sa volonté. Offrez-vous souvent à lui en disant : Ô mon Dieu me voici : faites de moi et de mes biens tout ce que vous voudrez ! C'est là l'exercice de Sainte Thérèse ; au moins cinquante fois le jour elle s'offrait à Dieu, afin qu'il disposât d'elle comme il voudrait.

Saint Alphonse de Liguori